Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Burundi : Plus de 43 000 réfugiés accèdent à l’énergie grâce à un soutien de la BAD


Alwihda Info | Par Afdb - 20 Janvier 2021

Financé par un don de la Facilité d’appui à la transition de 1,3 million de dollars, le projet a permis également de fournir de l’énergie aux populations d'accueil.


Des réfugiés burundais du camp de Nduta, en Tanzanie.   © HCR / Georgina Goodwin
Des réfugiés burundais du camp de Nduta, en Tanzanie. © HCR / Georgina Goodwin
Entre 2018 et 2020, 43 296 personnes, vivant dans des camps de réfugiés au Burundi, ont reçu un soutien de la Banque africaine de développement qui leur a permis d’améliorer leurs conditions et cadre de vie et de développer des activités génératrices de revenus. Grâce au Projet d’appui à la fourniture d’énergie pour la cuisson et la restauration de l’environnement dans les camps de réfugiés, ces personnes ont désormais accès à une source d'énergie alternative pour faire la cuisine, selon un rapport de la Banque publié le 7 janvier 2021.

Financé par un don de la Facilité d’appui à la transition de 1,3 million de dollars, le projet a permis également de fournir de l’énergie aux populations d'accueil, y compris les rapatriés burundais, vivant autour des camps de réfugiés, dans des régions sujettes à la pauvreté et à la dégradation de l'environnement. Avec la participation active de plusieurs groupes de réfugiés, une unité de production de briquettes a été construite dans le camp de Nyankanda. Elle comprend un hangar dédié à la production, ainsi qu'un bâtiment abritant des batteries solaires et le reste des équipements électriques utilisés pour la fourniture d'énergie à l'usine.

Selon le rapport d’achèvement du projet, la machine de production de briquettes produit 350 kg/h et une partie des réfugiés utilisent déjà les briquettes produites comme combustible de cuisson. Un champ solaire contenant 46 grands panneaux (300 W par panneau pour un total de 13,8 KW) a été installé et fournit de l'énergie à l'unité ainsi qu'aux autres installations communales du camp. Au total, 270 lampadaires solaires sont opérationnels dans tous les camps et une pompe à eau solaire à Kinama. Vingt lampadaires solaires ont également été mis en place dans les communautés hôtes environnantes afin de favoriser une coexistence pacifique. Dans le nouveau camp de Nyankanda, l'initiative a été étendue et la fourniture d'électricité englobe l'ensemble du camp. De plus, 2 500 lampes solaires individuelles ont été distribuées aux élèves du secondaire dans les camps.

« Cela a créé des avantages éducatifs notables, principalement grâce à l'amélioration des performances scolaires et à une augmentation des taux de réussite aux examens au cours des deux dernières années », résume le document de la Banque africaine de développement. Une microcentrale d’énergie solaire a été construite à Nyankanda pour éclairer les bureaux administratifs, la bibliothèque, le centre communautaire, le centre de santé, les bâtiments scolaires, les hangars de logement et le hangar de distribution. Un système solaire autonome fournit, entre autres, de l'électricité au poste de police, à la prison, au bureau du chef de la police et au bureau.