Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

C’est parti pour dix jours d’activités de promotion de l’artisanat togolais


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 28 Octobre 2019 modifié le 28 Octobre 2019 - 10:18


C’est parti pour dix jours d’activités de promotion de l’artisanat togolais. © IciLomé
C’est parti pour dix jours d’activités de promotion de l’artisanat togolais. © IciLomé
Lomé - Il s’est ouvert ce vendredi 25 octobre 2019 sur l’esplanade du Palais des congrès de Lomé, le 1er Marché International de l’Artisanat du Togo (MIATO). Le coup d’envoi des activités a été donné avec une caravane qui a sillonné les artères de la capitale.

L’organisation du MIATO est une initiative du ministère en charge de l’artisanat en collaboration avec l’Union des chambres régionales des métiers. Placé sous le thème « l’artisanat innovant comme facteur de développement économique et social », cette rencontre vise à mettre en lumière le génie et les potentialités des artisans togolais, promouvoir les produits artisanaux et également valoriser les métiers porteurs de ce secteur.

Mieux, il entend « promouvoir de véritables entreprises artisanales et renforcer l’attrait touristique du Togo », ainsi que l’a déclaré le ministre en charge du secteur, Victoire TOMEGAH-DOGBE dans une interview accordée au site officielle de la République togolaise.   

C’est donc parti pour 10 jours d’expositions au cours desquels 150 000 visiteurs au minimum et des acheteurs professionnels venus de France, Angleterre, USA entre autres, sont attendus. 200 stands, plus d’une centaine d’exposants, 10 000 articles, et une quinzaine de pays africains, tels sont là quelques chiffres qui résument cette fête de l’artisanat togolais.

« Pour une fois, c’est une manifestation qui est uniquement dédiée à nous autres artisans et il était plus que nécessaire d’en profiter », se réjouit, une exposante, AZIABLE Adjo, artisane établie à Kévé, dans la Préfecture de l’Avé et spécialisée dans le traitement de papier recyclé.

Même son de cloche chez Fatou OUEDRAOGO, arrivée du Burkina Faso : « Avec ce marché, nous pourrons partager notre savoir-faire avec nos collègues togolais et pourquoi pas mutualiser nos efforts sur des projets ».

Notons qu’au Togo, l’artisanat contribue à 18% du PIB et participe à la réduction du déficit de la balance des paiements à hauteur de 20%. Sur la période 2011-2018, le gouvernement a investi près de 9 milliards de FCFA dans le secteur et soutenu notamment près de 12 000 projets. Le marché refermera ses portes le 3 novembre prochain.