Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : Afreximbank ouvre sa succursale d’Afrique centrale à Yaoundé


Alwihda Info | Par - 23 Septembre 2021

Au cours d’une cérémonie présidée ce 23 septembre 2021 par le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, la banque s’est présentée au secteur public et privé.


Le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, prononçant son allocution.
Le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, prononçant son allocution.
L’évènement qui a eu lieu au Hilton de Yaoundé était destiné à stimuler les activités du nouveau bureau de la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank), pour l’Afrique centrale. C’était l’occasion de présenter la prochaine Foire commerciale Intra-africaine (IATF 2021), qui se tiendra à Durban (KwaZulu-Natal), en Afrique du Sud, du 19 au 21 novembre 2021.
Pour les responsables de la banque, il s’est également agi de présenter ses programmes, produits, et services. En plus de faire connaitre l’étendue de l’offre de la Banque aux entreprises de la région, la cérémonie a également permis à Afreximbank, à travers des échanges, d’évaluer ses besoins particuliers, avec en toile de fond, l’adoption de ses produits aux besoins et aux dynamiques spécifiques de la région.

La roadmap de ce 23 septembre 2021 a été présidée par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, en présence du président du Groupement Interprofessionnel du Cameroun (GICAM), Célestin Tawamba. L’on a par ailleurs noté la participation d’autres représentants du gouvernement (ministère des Finances, de l’Economie), d’institutions du secteur privé et d’organismes économiques, ainsi que de la Chambre de commerce et d’industrie, des mines et de l’artisanat du Cameroun, l’Association des banquiers camerounais et l’Association des entreprises du Cameroun.

L’engagement envers le Cameroun est de plus en plus affiché, ainsi que la détermination de la banque à soutenir l’expansion de la capacité manufacturière du pays, par le développement de la logistique, des parcs industriels et des usines de transformation des principaux produits de base, ainsi que la fourniture de financements pour l’importation de biens d’équipements afin d’accélérer l’industrialisation. Les activités d’Afreximbank au Cameroun seront essentiellement axées sur la facilitation des exportations des produits transformés et manufacturés, et sur une collaboration étroite avec les entreprises camerounaises, en vue d’accroitre leur accès aux marchés régionaux et continentaux, notamment dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

Il faut dire que dans beaucoup de pays africains, cette banque a soutenu la diversification des économies pour les rendre moins dépendantes de la mono-exportation. Il est à présent question, pour les parties prenantes de l’Afrique centrale, de voir les opportunités offertes avec l’établissement de la nouvelle branche de la banque à Yaoundé. Pour sa part, le vice-président exécutif d’Afreximbank en charge du développement commercial et des services bancaires aux entreprises, Amr Kamel, reste convaincu que, « grâce à une coopération et une collaboration étroites avec Afreximbank, l’économie du Cameroun peut être transformée ». Cette rencontre était l’une des trois activités organisées par Afreximbank à Yaoundé, au cours de la semaine.

Outre la quatrième réunion trimestrielle de son Conseil d’administration, la Banque inaugure donc le 24 septembre à Yaoundé, sa succursale d’Afrique centrale. Cette banque qui ouvre son premier guichet dans la sous-région, est le deuxième partenaire financier de l’Union Africaine, après la Banque africaine de développement (BAD). Avec l’ouverture de son bureau de Yaoundé, Afreximbank entend porter ses financements à 5 milliards de dollars en Afrique centrale. En attendant la construction de l’immeuble devant abriter le bureau régional, la banque sera installée provisoirement au siège de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) à Yaoundé.