Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Drame : un immeuble s’effondre sur des personnes à Yaoundé


Alwihda Info | Par - 10 Avril 2020

La construction d’un immeuble dans le non-respect des normes d’habitat a occasionné un autre drame dans un quartier de la capitale camerounaise, avec à la clé, des blessés et des morts ensevelis sous les décombre.


Cameroun/Drame : un immeuble s’effondre sur des personnes à Yaoundé
Un bâtiment à un étage s’est effondré ce jeudi matin 9 avril 2020 dans le 3ème arrondissement de la capitale camerounaise Yaoundé, entre le lieu dit carrefour Scalom et la Chapelle Obili. De sources concordantes font état de ce que l’immeuble effondré était très habité. Et dans le contexte actuel de confinement partiel au Cameroun, dû à l’épidémie de coronavirus, plusieurs de personnes étaient à la maison au moment de l’effondrement d’une partie du bâtiment. La façade arrière notamment s’est écrasée sur les habitations situées en contre bas, elles aussi bondées de monde au moment du drame.
L’accident survenu vers 8 heures du matin a nécessité le déploiement des équipes du Génie militaire, des Sapeurs-pompiers, de la Croix rouge camerounaise et de la Direction de la protection civile du ministère de l’Administration territoriale. Toute la journée, ils ont travaillé en synergie avec les forces du maintien de l’ordre et les riverains pour sortir vivants et morts ensevelis sous les décombres. Les autorités administratives et municipales sont descendues sur le terrain, notamment le gouverneur de la région du Centre Naseri Paul Bea et la préfet du département du Mfoundi (ville de Yaoundé), Jean Claude Tsila.
A la suite de la prompte action des riverains sur les lieux a permis, l’on a pu sortir six personnes blessées et un mort, tous ensevelis sous les décombres. Ce n’est qu’après ces braves secouristes ont été relayés plus tard par les éléments du Génie militaire, avec à leur tête le colonel Jackson Kamgaing, suivis des autres corps. Les opérations de recherche se sont poursuivies tard dans la soirée, alors que l’on signalait jusqu’au début de l’après-midi de ce jeudi, des présences humaines toujours ensevelies sous les décombres.
Pour bien mener les opérations de fouille et de secours appropriées, les forces du maintien de l’ordre ont érigé un périmètre de sécurité autour du lieu du drame. Au terme des recherches, le bilan sera certainement important en termes de morts et de blessés graves. Déjà, l’on pointe du doigt, la mauvaise construction du bâtiment qui affichait alors des signes d’effondrement. Les résultats de l’enquête ouverte vont déterminer les causes exactes de ce drame qui endeuille de nombreuses familles, mais l’on évoque déjà du non-respect des normes en vigueur en matière d’habitat.
Il faut rappeler que ces dernières années, des drames de ce genre ont été enregistrés à Douala et Yaoundé. Dernièrement, l’effondrement d’un immeuble en construction au quartier Nsimeyong (Yaoundé) avait fait quatre morts et douze blessés graves.