Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/ France : vin d’honneur offert par l’ambassadeur Ekoumou


Alwihda Info | Par - 7 Octobre 2020

C’était à l'issue de la cérémonie de remise des lettres de créances de l’ambassadeur André-Magnus Ekoumou au président de la République française, Emmanuel Macron.


Le 5 octobre 2020, la grande salle d'apparat de l’ambassade du Cameroun en France (la maison commune), a servi de cadre à la cérémonie du vin d'honneur offert par André-Magnus Ekoumou, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France aux personnels diplomatique et consulaire et aux représentants de la grande communauté camerounaise de France. C’était à l'issue de la remise de ses lettres de créances au président de la République française, Emmanuel Macron. Le haut diplomate camerounais avait à ses côtés, son épouse Mme Claire Ekoumou.
La présentation des lettres de créances est un rituel protocolaire juridique et diplomatique qui revêt une portée particulière, puisqu’il confère tous les attributs de légalité et de légitimité dans le cadre de l’exercice des fonctions d’ambassadeur. C’est donc drapé de tous les atours symboliques de ses fonctions qu’André-Magnus Ekoumou a rencontré ses compatriotes.
« Je vous invite dès lors à rentrer de plain-pied dans les espaces de la communication et de l’information que sont les médias sociaux, non pas pour perpétuer une mauvaise habitude qui semble s’installer dans notre communauté à travers la diffusion et l’apologie du discours de l’insulte, de la calomnie, de la diffamation, de la haine et des tares de nos groupes communautaires respectifs, mais davantage pour présenter les innombrables ressources culturelles, humaines géographiques et géologiques que regorgent notre pays, contribuant au demeurant au renforcement de la culture de la paix et du vivre ensemble chez nous », dira l’ambassadeur, face à certains comportements affichés par une certaine diaspora camerounaise, ces derniers mois en Europe.
Rassemblement et apaisement
Dans sa mission de représentation du Cameroun en France, l’ambassadeur a tenu à rappeler la feuille de route que lui a assignée le président de la République Paul Biya, à savoir : le rassemblement et l’apaisement. Il est donc question de booster le moral de la communauté camerounaise, pour la placer dans la conquête des espaces socio-économiques et commerciaux internationaux devenus hautement concurrentiels. L’ultime objectif étant d’engranger des bénéfices et de maximiser leur plus-value dans le vaste chantier de construction nationale, ceci en droite ligne de la politique des grandes opportunités par le président Paul Biya.
C’est le moment plus que jamais de « préserver l’intégrité physique de la mission diplomatique, notre maison commune, de prendre nos distances et de dénoncer les actes de saccage, de menaces de destruction, et de malveillance tous azimuts, qui blessent notre fierté et entachent notre crédibilité et notre honorabilité internationale », va rappeler l’ambassadeur à ses compatriotes. Une campagne institutionnelle a d’ailleurs été lancée dans ce sens.
L’on apprendra également qu’une plateforme de convergence des diasporas est en gestation pour canaliser les initiatives, le patriotisme et les énergies. L’idée d’un Guichet Unique de la Diaspora fait également son chemin : négocier en liaison avec les autorités camerounaises, diverses facilités au bénéfice de la dynamique diaspora camerounaise qui doit se transformer en porteuse de projets, et en vecteur de développement économique du pays.
Enfin, l’ambassadeur André-Magnus Ekoumou invite ses compatriotes à se mobiliser pour contrer toutes velléités d’extrémisme, de séparatisme et de sécession qui menacent la cohésion du Cameroun. Et face à la crise sanitaire du moment, le respect des mesures barrières en vigueur dans le pays d’accueil reste une priorité des priorités.