Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun/Municipales 2020 : le PCRN à l’assaut de Pitoa


Alwihda Info | Par - 30 Janvier 2020

Avec comme tête de liste le jeune ingénieur de génie civil, Salassa Youssoufa Djitaou, le parti de Cabral Libii a élaboré un projet de société qui met l’homme au centre de toutes les préoccupations.


Campagne de proximité de la tête de liste Salassa Youssoufa Djitaou.
Campagne de proximité de la tête de liste Salassa Youssoufa Djitaou.
De manière générale, ce qui caractérise le Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN) à travers le pays, en rapport avec les élections législatives et municipales du 9 février 2020, c’est la jeunesse et le dynamisme de ses principaux candidats. Et dans ce registre, la commune de Pitoa, dans la région du Nord ne déroge pas à cette règle, elle qui a comme tête de liste, Salassa Youssoufa Djitaou. Il s’agit de « faire la politique autrement constitue », une préoccupation permanente et constante au sein du PCRN.
Le parti présente un projet de société qui met l’homme au centre de toutes les préoccupations. L’équipe de quarante un conseillers de Pitoa porte son action sur 11 principaux axes et sur les points suivants : éducation ; santé ; agriculture, élevage, pêche et recherche scientifique ; eau et énergie ; économie ; environnement ; jeunesse et sport ; arts, culture, tourisme et loisirs ; travail et sécurité sociale ; emploi et formation professionnelle.
Sur le plan éducatif, la question de la construction et de l’équipement des écoles constitue la priorité des priorités du PCRN. Ainsi, il s’agira de résoudre le problème crucial de la déperdition scolaire et de susciter l’intéressement des enfants pour revaloriser l’école, creuset du savoir. La commune de Pitoa, sous les couleurs du PCRN, entend mettre sur pied un mécanisme de constitution de fonds visant à accompagner les élèves et étudiants démunis dans la poursuite de leurs études. Sur le plan sanitaire, il est projeté de doter les centres de santé, en médicaments et soins de santé et assurer régulièrement le suivi de la gestion de cette dotation. L’encadrement de la médecine traditionnelle est également une priorité. Sur un autre plan, la question d’eau potable est une question tient à cœur, tout autant que l’électrification des villages en plaques solaires, grâce à un partenariat avec certaines communes d’Asie et d’Amérique.
A presque 32 ans seulement, Salassa Youssoufa Djitaou est originaire de Sabongari, à une dizaine de km de Pitoa et est ingénieur de génie civil. « Nous avons arrêté un planning de campagne que nous avons de la peine à respecter à la lettre parce que parfois nous sommes butés financièrement. Et au lieu des meetings, nous nous retrouvons en train de faire le porte à porte », précise le directeur de campagne, Beladji Angouba.
Qu’à cela ne tienne, à mi-parcours de la campagne, au moins une dizaine de villages ont été parcourus par la caravane de campagne, avec entre autres : Djiddé, Torroye, Ndoudja, Banaye, Sabongari, Ram, Dolla. Annoncé dans la région du Nord dans les prochains jours, le président national du PCRN Cabral Libii (candidat malheureux de la dernière présidentielle) fera un meeting à Pitoa pour galvaniser ses troupes. En attendant, l'accueil que les électeurs réservent à ses équipes sur le terrain présage de ce que la victoire pourrait être du côté du PCRN, au soir du 9 février 2020.