Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun-Tunisie : des difficultés techniques retardent l’ouverture d’une ligne aérienne


Alwihda Info | Par - 23 Juillet 2020

Arrivé en fin de séjour, Jalel Snoussi, l’ambassadeur de Tunisie au Cameroun, qui en avait fait l’une de ses priorités, en vue d’accroître les échanges entre les deux pays, quitte le Cameroun avec un peu de regret de ne pas voir cela traduit dans les faits.


« Depuis deux ans, il n’y a pas eu d’évolution, plusieurs délégations tunisiennes ont effectué des missions dans le cadre de son inauguration. Mais, il se pose les problèmes de parc d’avions et celui budgétaire, la volonté politique y est de procéder à son lancement, ce sont des problèmes techniques ». C’est en termes pleins d’amertume que Jalel Snoussi, l’ambassadeur de Tunisie au Cameroun en fin de séjour, et qui disait au revoir à la presse camerounaise, le 21 juillet dernier à Yaoundé, explique la non-ouverture d’une ligne de transport aérien directe entre le Cameroun et la Tunisie. Il avait pourtant fait de cette dernière, une priorité durant son séjour de cinq ans au Cameroun ce, dans l’optique de booster les échanges économiques entre les deux pays.

L’autre regret du diplomate tunisien, c’est le peu d’intérêt, selon lui, que les hommes d’affaires camerounais ont vis-à-vis de son pays. Pourtant, indique-t-il, le Cameroun pourrait profiter de l’expertise tunisienne en matière des Tics, de l’enseignement supérieur, du tourisme, de l’habitat. « J’ai eu des rapports amicaux avec la presse, ce n’est pas le moment de faire le bilan, on peut parler de la coopération, tout ce qui est économique est à améliorer, les hommes d’affaires Camerounais ne s’intéressent pas à leurs homologues tunisiens, ils ne se déplacent pas beaucoup, 800 à 1000 malades Camerounais, vont se soigner en Tunisie, 600 à 700 visas sont offerts aux étudiants annuellement ». Avant d’ajouter que, « les hommes d’affaires Camerounais ne se déplacent pas ».

De mai 2015 à juillet 2020, rappelle-t-il, des efforts entrepris par l’ambassade, ont permis de mettre les milieux d’affaires des différentes parties en contact à travers l’organisation des missions économiques commerciales tunisiennes à Yaoundé et à Douala, en plus des journées portes ouvertes universitaires au profit d’environ 300 hommes d’affaires au cours de son mandat de cinq ans. En matière de coopération universitaire, Jalel Snoussi, rappellera que, « ça fait plus de cinquante ans que la Tunisie offre des bourses de coopération aux étudiants des pays africains francophones dont fait partie le Cameroun. Elle va se poursuivre », promet-il. Au cours des cinq dernières années, le nombre de boursiers camerounais en Tunisie est allé croissant, passant de 5 à 26, et 1800 étudiants Camerounais fréquentent en ce moment les universités tunisiennes.

Il faut rappeler que ce diplomate chevronné a conduit avec succès plusieurs délégations tunisiennes dans le monde et a négocié avec succès des documents de coopération avec le système des Nations Unies : PNUD, FNUAP, UNICEF, PAM, OIM. Jalel Snoussi est co-fondateur de l’Association des Diplomates Tunisiens.