Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Cameroun : les anciens de l’ESSEC remercient Paul Biya


Alwihda Info | Par - 17 Février 2019 modifié le 17 Février 2019 - 21:30

Au cours d’une cérémonie, les anciens de l’Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales (ESSEC) de Douala ont apprécié le geste du président de la République du Cameroun Paul Biya qui fait de Mme Célestine Ketcha Courtès, le tout premier diplômé de cette Ecole ministre de la République.


L'ESSEC est un laboratoire de compétences.
L'ESSEC est un laboratoire de compétences.
Au nom de l’Association des Anciens Etudiants de l’Ecole Supérieur des Sciences Economiques et Commerciales (2A-ESSEC) de Douala, une dizaine de membres a été reçu en audience spéciale par Célestine Ketcha Courtès, ministre de l’Habitat et du Développement urbain. A l’occasion, la délégation conduite par Gérard Modo Kouna président de 2A-ESSEC, a remis un bouquet de fleur à Mme le ministre, exprimant ainsi le vœu que les missions confiées à leur ancienne camarade par le chef de l’Etat Paul Biya porte la promesse des fleurs.
Dans son intervention de circonstance, le président de la 2A-ESSEC a déclaré que la nomination de Célestine Ketcha est historique pour l’ESSEC de Douala. En rappelant qu’il s’agit du « tout premier diplômé de l’ESSEC de Douala à être nommé ministre de République du Cameroun ». Il a transmis au ministre Ketcha Courtès, la fierté du Pr François-Xavier Etoa recteur de l’université de Douala et du Pr Georges Bertrand Tamakwe, directeur de l’ESSEC, qui voient en cette nomination un message fort du président de la République à la jeunesse camerounaise et une interpellation au patriotisme.
Selon le président de la 2A-ESSEC, la nomination de Mme Ketcha Courtès « vient lever une chape de plomb qui pesait sur la tête des diplômés de l’ESSEC ». En effet, depuis sa création en 1978, l’ESSEC a formé des cadres supérieurs dans les divers métiers du management. Malgré leurs compétences avérées et leurs poids dans les organisations internationales, les entreprises privées, publiques, parapubliques et au niveau de l’économie nationale, c’est pour la première fois qu’un diplômé de cet école est appelé à servir dans le gouvernement.
En faisant du ministre Ketcha Courtès, présidente d’honneur du bureau des 2A-ESSEC, la délégation de Gérard Modo a reconnu qu’à travers son dynamisme, ses actions, son engagement sa détermination, sa pugnacité et son intégrité, le ministre Kectha Courtès donnera enfin aux pouvoirs publics l’occasion de comprendre que l’ESSEC est un laboratoire de compétences.