Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REACTION

Centrafrique : Lettre ouverte aux 135 membres du CNT‏


- 17 Janvier 2014


Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.
Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.

Par Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG

Mesdames, Messieurs les Conseillers Nationaux, saviez vous qu’à l’issue de la démission de Monsieur Michel DJOTODJIA ancien Président de la Transition et Maître Nicolas TIANGAYE son Premier ministre, l’équation du processus de la paix repose sur votre sens de patriotisme ?
 
« La paix n’a pas de prix et le sang du peuple Centrafricain est sacré »
 
Mes chers compatriotes 135 membres du Conseil National de la Transition (CNT).
 
Les différentes souffrances que le peuple centrafricain a connues seront bientôt au rendez- vous de votre choix politique.
 
A ma connaissance, chaque Conseiller appartient à une famille et la crise que traverse le peuple Centrafricain a laissé des graves blessures dans chaque famille. Dans quelques jours, votre choix politique conduira le peuple Centrafricain vers une tentative de sortie de crise.
 
En revanche,je sais personnellement, que les différentes tentations sont immenses. Faut –il encore infliger une nouvelle souffrance au pauvre citoyen ? Les martyrs de la liberté ne sont pas morts pour rien alors malgré vos complots politiques, retenez bien que la malédiction et surtout le sang de ce peuple ne vous pardonneront jamais en cas de trahison.
 
Évidement, résoudre une telle équation politique n’est pas une chose facile c’est pour quoi, je vous lance un appel patriotique via cette lettre de défendre au moment de ce scrutin les intérêts supérieurs de la nation et non vos intérêts diaboliques.
 
Sachiez que le monde entier nous observe et le défi que vous devriez relever présente des enjeux historiques pour la paix en République Centrafricaine.
 
«Il vous appartient de défendre l'histoire de la République et non de la trahir ».