Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Centrafrique: "la solution ne peut venir que des centrafricains eux-mêmes", selon Idriss Deby


Alwihda Info | Par - 23 Mars 2013 modifié le 23 Mars 2013 - 00:45

Interrogé par RFI sur la situation sur le terrain, un haut gradé rebelle confirme le contrôle des villes de Damara et Gozangowa et il indique que les rebelles n’ont pas encore pris la route de Bangui


Les rebelles au Nord de Bangui. Interrogé par RFI, ce soir, le président tchadien Idriss Déby a souligné que la solution ne peut venir que des centrafricains eux-mêmes et les rebelles doivent appliquer intégralement les accords de Libreville. Nous ne pouvons pas accepter la prise du pouvoir par les armes (…) le Mali est un pays agressé de l’extérieur par des terroristes, il ne faut pas faire d’amalgame. En Centrafrique, ce sont des centrafricains entre eux, ils doivent s’entendre pour trouver une solution, a déclaré le président Idriss Déby, ce soir, à RFI.

Interrogé par RFI sur la situation sur le terrain, un haut gradé rebelle confirme le contrôle des villes de Damara et Gozangowa et il indique que les rebelles n’ont pas encore pris la route de Bangui… selon ce haut gradé, les forces sud africaines ont prit des positions pour tendre une embuscade…on verra demain, selon ce chef rebelle.

Des éléments de la coalition Séléka se trouvent déjà dans la capitale centrafricaine, selon un autre responsable rebelle ayant requis l'anonymat. A en croire l'officier rebelle, " Séléka a envoyé à l'intérieur de la capitale des éclaireurs pour péraparer l'assaut final pour prendre la capitale. Interrogé sur la position actuelle du président Bozizé, l'officier rebelle contacté par Alwihda indique que le président se trouve peu après son arrivée de l'Afrique du Sud, sous la protection des ougandais et sud africains.