Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Chômage et sous-emploi : vers un mécanisme de prévention et de gestion de vulnérabilité au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Août 2019 modifié le 14 Août 2019 - 09:36


Un jeune manifestant lance un pavé au Togo. © DR
Un jeune manifestant lance un pavé au Togo. © DR
Lomé - Le Ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation a organisé ce mardi 13 août 2019 à Lomé, un atelier de réflexion sur l’état de vulnérabilité des jeunes liés au chômage et au sous-emploi au Togo.

Les travaux de l’atelier ont été ouverts par Koffi GANI, Directeur de Cabinet du Ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation.

Cette rencontre organisée en collaboration avec la Coalition nationale pour l’emploi des jeunes fait suite à une étude réalisée par le gouvernement en vue d’en savoir davantage sur la vulnérabilité des jeunes en situation de chômage.

Les résultats de cette étude qui ont fait l’objet de discussion au cours de cet atelier, serviront dans le cadre du projet de « mise en place d’un mécanisme de prévention et de gestion de vulnérabilité liée au chômage et au sous-emploi au Togo », qui constitue selon les organisateurs la première étape vers l’élaboration d’une politique nationale sur le sous-emploi et le chômage des jeunes au Togo.

Pour Pascal TCHILTEME, chargé de mission au Ministère en charge de l’Action Sociale, le Togo enregistre l’un des plus bas taux de chômage dans la sous-région. Mais des poches de vulnérabilité existent, impliquant des chômeurs de longue durée, des travailleurs en fin de contrat et de ceux ayant perdu leur emploi.

La démarche entreprise va donc permettre au Ministère en charge de l’Action Sociale, de consolider le développement social et renforcer les mécanismes d’inclusion comme le recommande le Plan National de Développement (PND) dans son axe 3.

Rappelons que toujours en faveur des jeunes sans emploi, le Ministère de la fonction publique a aussi lancé le 30 juillet dernier à Lomé, un nouveau projet dénommé, Programme d’adaptation professionnelle et d’aide à la création d’emplois.

Ce programme vise à promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes ainsi que leur insertion dans la vie active. Il est dédié aux diplômés en quête d’emploi de longue durée et a pour spécificité, de les aider à créer leurs propres activités génératrices de revenus, ce qui pourra contribuer à diminuer le taux du sous-emploi dans le pays.