Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Condamnés du Tchad : éviter tout sentiment d’impunité


Alwihda Info | Par M.A. Kebir/ source Web - 28 Décembre 2007 modifié le 30 Décembre 2007 - 14:05


Condamnés du Tchad : éviter tout sentiment d’impunité
Le transfèrement des six condamnés de l'Arche de Zoé vers la France aujourd'hui est certainement une bonne chose. Même si les choses ne pressaient pas. Leur vraie-fausse grève de la faim étant, en effet, une mascarade de plus de ces humanitaires en goguette. Condamnés à huit ans de travaux forcés (travaux d'intérêt général en fait) par la justice tchadienne, Eric Breteau et ses compères n'ont à aucun moment reconnu leur tentative d'enlèvement. Et c'est dommage.
Il faut espérer que cette peine de huit ans soit commuée en autant d'emprisonnement en France. Aucun sentiment d'impunité ne doit à mon avis être donné à ces « méchants naïfs » de l'Arche de Zoë.
La justice tchadienne ayant fait son travail, il sera intéressant, d'ici quelques mois, de voir les résultats des poursuites que la justice française pourra mener à l'encontre des membres de l'Arche de Zoë et des journalistes dont au moins l'un d'entre eux était très proche de l'association en question...