Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Congo : le député Brice Dimitri Bayendissa impulse une nouvelle dynamique par la réorganisation des forces vives de sa circonscription électorale


Alwihda Info | Par Olive jonala - 4 Juillet 2020

Brice Dimitri Bayendissa, élu national du Parti Congolais du Travail (PCT) de la 2ème circonscription électorale de Tié Tié, à Pointe Noire, réitère sa volonté d’unir davantage l’ensemble des habitants de son entité électorale. Ce vendredi 3 juillet 2020, il a lancé une campagne de réorganisation et ré-mobilisation des forces autour des valeurs de paix, du vivre-ensemble ; afin d’enclencher le développement local participatif.


Congo : le député Brice Dimitri Bayendissa impulse une nouvelle dynamique par la réorganisation des forces vives de sa circonscription électorale
Congo : le député Brice Dimitri Bayendissa impulse une nouvelle dynamique par la réorganisation des forces vives de sa circonscription électorale
Organisées déjà, depuis 2016, en mutuelles, en organisations dénommées les papas et les mamans de Brice Dimitri Bayendissa, les habitants de Tié Tié, sous la houlette de leur représentant à l’Assemblée Nationale veulent donner une autre dimension à la politique de proximité, déjà en vogue dans la localité.

Dans cette optique Brice Dimitri Bayendissa entend traduire en acte cette sollicitation de ces populations, en procédant au rapprochement des femmes et hommes composant sa circonscription, à travers une nouvelle organisation. Il s’agit d’organiser toutes ces forces vives de la Nation de Tié Tié II en bloc, avec un responsable en charge de chacun des blocs. Cette nouvelle structuration offre l’avantage de mieux se connaitre, de bien identifier les besoins, mieux de promouvoir le vivre ensemble en paix.

Au micro de la presse, le député Brice Dimitri Bayendissa a dévoilé le contenu qu’il donne à cette notion du vivre ensemble en paix. « C'est le fait d’accepter les différences, d’être à l'écoute, faire preuve d'estime, de respect et de reconnaissance envers autrui et vivre dans un esprit de paix et d'harmonie. » C’est, à l’évidence, poursuit-il « développer le patriotisme. »

Cette nouvelle organisation de ceux que Brice Dimitri Bayendissa appelle affectueusement, « ses parents », qu’il lance avant l’installation officielle de ses animateurs à la base, devrait être pour tout le monde l’occasion d’appréhender ce qui devient idéal. Il est question, précise Brice Dimitri Bayendissa, « de mobiliser régulièrement les efforts de la communauté en faveur de la paix, de la tolérance, de l'inclusion, de la compréhension et de la solidarité », pouvait-il déclarer avant d’ajouter « et l'occasion pour tous d'exprimer le désir profond de vivre et d'agir ensemble, unis dans la différence et dans la diversité, en vue de bâtir un viable reposant sur la paix, la solidarité et l'harmonie. »

« C’est à cette fin que nous pouvons nous entraider, nous connaître au maximum et capitaliser ce qu’est indispensable pour nous », pouvait déduire le député Brice Dimitri Bayendissa. Le développement de la localité est à ce prix. Il est donc important d’y faciliter le vivre ensemble. Vivre ensemble, c’est contrôler ses sentiments et ses émotions dans la sympathie avec les autres.

En lançant cette campagne de réorganisation des forces vives, Brice Dimitri Bayendissa ajoute à la dimension proximité, la cohésion en rapprochant les habitations, tout en s’inscrivant dans la logique de Martin Luther King, qui soutenait à son époque : « une véritable paix n’est pas l’absence de certaines forces négatives : tension, confusion, belligérance, elle suppose la présence de certaines forces positives : justice, bonne volonté et fraternité. »

Il s’agira, d’ores et déjà, de bâtir une circonscription de Tié Tié II où rayonnent la paix et l’harmonie, en œuvrant en faveur du bien-être physique et psychique : santé mentale et corporelle, pouvoir se nourrir et se soigner, se vêtir, se loger, s’instruire ; de la crainte de Dieu, prier et éviter le mal ; du respect des autres dans leurs différences et prendre soin des autres autant que possible.

Dans ces conditions, il sera possible de mieux assurer l’éducation, la conscientisation et la responsabilisation accrue des résidents sur les problèmes du cadre de vie, la maintenance et l’entretien des équipements existants, la restructuration souple et progressive des blocs avec une implication et participation des populations bénéficiaires.

Des émissaires ont été mandatés pour se déployer dans la circonscription, afin d’impulser cette nouvelle dynamique, enseigner cette bonne nouvelle et mettre en place ces blocs. Une cérémonie solennelle, à organiser dans les prochains jours, sera l’occasion pour Brice Dimitri Bayendissa d’installer leurs animateurs.

Il sied de noter que la 2ème circonscription électorale de Tié Tié, l’une des plus vastes du pays en termes de démographie et de superficie, manque plusieurs infrastructures de base, telles un collège ou lycée d’enseignement général ou technique, un hôpital de base. Et pourtant, son organisation administrative fait ressortir 17 quartiers, 73 blocs et une population d’environ 180 milles habitants.