Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Coopération : l’européen Guy Bultynck déterminé à vendre « l’image du Congo ».


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 12 Avril 2019 modifié le 12 Avril 2019 - 17:31

Un forum sur le commerce et l’investissement se tiendra à Brazzaville avant la fin de l’année en cours. L’annonce a été fait au Président de la République, Denis Sassou N’Guesso, le 11 avril 2019 par l’homme d’affaires belge, Guy Bultynck, administrateur de l’Union des chambres de commerce européennes à sa sortie de l’audience avec le chef de l’Etat congolais.


Denis Sassou N'Guesso et Guy Bultynck.
Denis Sassou N'Guesso et Guy Bultynck.
Au cours de son échange avec le président Denis Sassou N'Guesso, l’administrateur de l’Union des chambres de commerce européennes a exprimé la volonté du monde des affaires belges et luxembourgeoises de rencontrer les Congolais du même domaine pour des échanges. « Je suis venu dire mon amitié au président de la République et surtout lui annoncer une démarche économique qui va se dérouler dans l’année, probablement en octobre. Donc, le monde des affaires belges, luxembourgeoises va se déplacer, va venir à la rencontre du monde économique congolais pour développer les échanges », a déclaré Guy Bultynck, à sa sortie d'audience devant la presse, avant d’ajouter qu’il voulait ainsi obtenir l’approbation du président Denis Sassou N’Guesso, à ce sujet.

L’administrateur de l’Union des chambres de commerce européennes affirme connaitre le Congo, l’homme d’affaire belge a cependant constaté que ce pays qu’il ‘aime bien n’est pas autant connu par ce monde à l’étranger. « C’est triste, mais je dois le dire, le Congo est un peu timide dans le monde », a-t-il fait observer. Et de poursuivre « il y a des pays où vous passez très bien parce qu’il y a des liens historiques, mais vous ignorez que vous avez plus d’amis que vous ne le penser qui sont en dehors des pays historiques et qui veulent bien venir, mais ils doivent d’abord bien vous connaitre ».

Pour lui, le Congo est « un pays riche, stable qui a des possibilités. Moi, je le sais », a-t-il déclaré alors que « d’autres ne le savent pas. Donc, c’est le message que nous devons tous apporter. Il faut vendre l’image du Congo », a conclu l’homme d’affaires européen qui s’est dit très honoré d’être reçu par le président de la République.