Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Côte d’Ivoire/Redynamisation des activités des professions agricoles : Un forum et une table-ronde annoncés


Alwihda Info | Par Narcisse Yao - 2 Mars 2018 modifié le 2 Mars 2018 - 00:58


Le Président du conseil d’administration (Pca) de l’Association nationale des organisations professionnelles agricoles de Côte d’Ivoire (Anopaci), N’goan Aka Mathias a annoncé pour très bientôt, la tenue d’un forum national de ladite organisation, devant aboutir à une table-ronde avec les bailleurs de fonds.

C’était au terme des deux jours de travaux de « l’atelier-bilan de validation de la synthèse des ateliers des faîtières ». Selon N’goan Aka Mathias, ce forum national a pour but, « le partage et la préparation de la mise en œuvre du projet élaboré. Et d’obtenir le soutien des bailleurs de fonds ».

Il a, en outre relevé que cet atelier-bilan marque la relance des activités de l’Anopaci, qui a connue de nombreuses difficultés liées à la décennie de crise militaro-politique dans le pays.

Par ailleurs, le communiqué final des travaux dudit ateliers lu par la porte-parole des organisations, N’dri Véronique a retenu plusieurs orientations stratégiques.
Ce sont entre autres, l’amélioration de la gouvernance et le renforcement de l'opérationnalité des faîtières. Le renforcement des capacités des agriculteurs à mettre en œuvre les bonnes pratiques agricoles et à faire face aux défis actuels du secteur. La mise en place de mécanismes pour l'autonomisation du financement des Organisations professionnelles agricoles (Opa) membres, ainsi que des activités des agriculteurs. La prise en compte des jeunes et des femmes dans les différentes chaînes de valeur du secteur, etc.

Aussi, des recommandations ont été formulées. A savoir, le financement du secteur agricole, à travers la mise en place de fonds de garantie et de fonds compétitif.

La poursuite et le renforcement de l’action de l’Etat, en matière d’organisation des producteurs. Le développement de programme pour assurer la disponibilité des semences performantes, accessibles dans les différentes filières et dans les différentes zones de production. La promotion de la mécanisation, en vue de réduire la pénibilité du travail et accroître la production agricole. La sécurisation foncière grâce à l’accélération et à l’amplification des actions du gouvernement, etc.