Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Discours du RSSG Mahamat Saleh ANNADIF - Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies, 29 mai 2019


- 29 Mai 2019 modifié le 1 Janvier 1970


United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA)
Télécharger le logo

Chers représentants du Gouvernement du Mali, Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs, Chers Amis et distingués invités, Chers officiers des Forces de défense et de sécurité maliennes, Chers partenaires de Barkhane, EUTM, EUCAP Sahel et de la Force conjointe du G5 Sahel, Chers Collègues de la MINUSMA, Civils, Policiers et Militaires,

Nous sommes réunis aujourd’hui afin de célébrer la Journée internationale des Casques bleus., souvent dans des conditions difficiles et loin de leurs familles et de leurs pays.

Distingués invités, chers collègues,

L’année dernière, ici même en cette place, le Secrétaire général des Nations Unies avait défini la mission originelle des Casques bleus, à savoir assurer la stabilisation d’un pays suite à un accord de paix négocié suite à un conflit armé classique. Depuis 1948, quel chemin parcouru!

Aujourd’hui, nous nous trouvons face à des Casques bleus déployés dans un environnement difficile et complexe, qui est caractérisé par un environnement asymétrique, par une présence terroriste et surtout par les narcotraffaquants et ceux qui pratiquent le crime transnational organisé, dont un ne parle pas souvent.

Pour ce qui est de la MINUSMA, ainsi que les agences des Nations Unies au Mali, je crois qu’une illustration a été faite par les composantes de la MINUSMA qui justifie son appellation multidimensionnelle, à savoir sa composante militaire, civile et police. Je crois que cela peut vous permettre d’apprécier à sa juste valeur que font ces hommes et ces femmes.

Pour ce qui est de l’environnement et des incidents qui s’y passent, il n’y a pas meilleur témoin que cette assistance réunie ici aujourd’hui.

Comme vous le savez, comme l’a dit le Secrétaire général du Ministère, toutes les épreuves doivent nous encourager, nous motiver pour mieux défendre les valeurs des Nations Unies. Car les Nations Unies, c’est nous tous. C’est un ensemble de valeurs partagées. Et c’est cela que nous devons défendre. Les Nations Unies c’est pour nous tous, et à travers son Conseil de sécurité, garant de la paix et de la stabilité dans le monde.

Ce qui se passe au Mali n’est qu’un détour après tout ce grand pays a accompli au service des Nations Unies depuis son indépendance. Souvenons-nous que le Mali au chevet duquel nous sommes aujourd’hui était un grand contributeur de troupes quand cela était nécessaire.

Cela étant dit, le maintien de la paix aujourd’hui est malheureusement devenu une activité qui comporte son lot de risques. Comme j’ai l’habitude de le dire, ce qui me garde toujours en éveil, et parfois même la nuit, c’est la possibilité d’apprendre le décès où la blessure d’un Casque bleu survenu quelque part dans le territoire du Mali.

Depuis 2013, ces homes et ces femmes ont payé un lourd tribut. Il y a seulement deux jours, j’étais à nouveau réunis ici au même endroit afin de souligner la mémoire de l’Adjudant-chef nigérian au nom de Moshood Lasisi, mort il y a deux semaines à Tombouctou.

Je réitère le courage de chacun d’entre eux, prêt à risquer sa vie au quotidien dans l’espoir d’un avenir meilleur pour les Maliens et les Maliennes. C’est aussi pour tout le Sahel et pour la paix dans le monde.

Vous vous rappellez, il y a un an, le Secrétaire général des Nations unies a initié ce qui est communément appelé l’action pour les opérations de maintien de la paix, qui depuis lors est devenu un cadre de concertation, d’échange, de décision et d’engagement. Ce cadre permet une discussion et des échanges entre l’ONU et les pays contributeurs. Il a permis d’identifier une série de lignes d’actions permettant de rendre le maintien de la paix plus efficace.

Pour les représentants des pays contributeurs de troupes ici présent, je voudrais leur dire de transmettre nos remerciements pour leur contribution immense et leur dire qu’ils ont tous le droit d’être fiers de ce qu’ils représentent au sein de la MINUSMA. A la fois pour la sécurité des populations, pour une paix durable, au Mali certes, mais aussi pour la paix dans le monde.

Chers collègues de la MINUSMA et des agences des Nations Unies,

Jour après jour, vous continuez à vous dévouer corps et âme en faveur de la stabilité au Mali, au Sahel et dans le monde. Je suis conscient des difficultés et je suis fier de nos réussites communes. Gardons la flamme qui alimente notre engagement, votre engagement pour la paix.

Vive les Nations Unies. Vive les Casques bleus! Bonne journée internationale des Casques bleus!

Je vous remercie.

Distribué par APO Group pour United Nations Multidimensional Integrated Stabilization Mission in Mali (MINUSMA).


Source : https://www.africa-newsroom.com/press/discours-du-...