Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Dr. Haroun Kabadi : "l'État fédéral viendra plus tard, peut-être dans 10, 15, 20 ans"


Alwihda Info | Par - 13 Septembre 2022


Le secrétaire général du parti MPS, Dr. Haroun Kabadi, a formulé plusieurs propositions pour la refondation de la nation, en tant que participant au dialogue national inclusif et souverain. Il prône une réelle décentralisation avec des moyens financiers aux collectivités dans une forme d'État unitaire. Si cette décentralisation fonctionne, Dr. Haroun Kabadi n'exclut pas un État fédéral d'ici 10 à 20 ans.


Le secrétaire général du parti MPS, Dr. Haroun Kabadi. © Alwihda Info
Le secrétaire général du parti MPS, Dr. Haroun Kabadi. © Alwihda Info
Dr. Haroun Kabadi estime que les collectivités décentralisées doivent avoir un minimum de subvention du budget général de l'État pour s'organiser et prendre en charge des service locaux :
"Le dialogue doit prendre un engagement ferme pour que la question de la répartition des ressources de ce pays soit constitutionnalisée, comme on l'a fait pour les ressources pétrolières à un moment donné (5% pour la région productrice). (...) Il faudrait que la loi des finances précise clairement ce qui revient aux collectivités locales. C'est comme ça que nous pouvons nous en sortir".

Il estime que la différence entre un État fédéral et un État unitaire fortement décentralisé est minime :
« Pour refonder un pays, il faut prendre des engagements. Certains veulent que ce soit un État fédéral, d’autres un État unitaire fortement décentralisé. Entre les deux, la différence est minime. Mêmes les États fédérés décentralisent leurs activités »

​Dr. Haroun Kabadi estime que la décentralisation doit également concerner la fonction publique :
« Il faut faire la décentralisation de la fonction publique pour que les fonctionnaires qui se concentrent à N’Djamena puissent aller dans les provinces, départements (…) pour leur permettre d’avoir une fonction publique expérimentée et compétente, et d’avoir une très bonne décentralisation »

Le n°1 du parti MPS prône également une mise à disposition des moyens aux communes :
"Il faudra également que les communes que nous avons créées, au nombre de 400, puissent avoir les moyens pour se prendre en charge"
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)