Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

EMEA Finance décerne le prix « Champion de la finance 2017 » au président de l'AFC en charge des investissements


Alwihda Info | Par AMA - 14 Juin 2018 modifié le 14 Juin 2018 - 01:18


Andrew Alli, président-directeur général de l'Africa Finance Corporation reçoit des mains de Christopher Moore, président-directeur général et Fondateur d'EMEA Finance, le prix de Champion de la finance pour ses résultats remarquables et l'ensemble de ses contributions à  la finance, lors des Project Finance Awards 2017 organisés par EMEA Finance.
Andrew Alli, président-directeur général de l'Africa Finance Corporation reçoit des mains de Christopher Moore, président-directeur général et Fondateur d'EMEA Finance, le prix de Champion de la finance pour ses résultats remarquables et l'ensemble de ses contributions à la finance, lors des Project Finance Awards 2017 organisés par EMEA Finance.
LONDRES, Royaume-Uni, le 13 Juin 2018,-/African Media Agency (AMA)/- Le prix «Champion de la finance » a été remis à l'Africa Finance Corporation (AFC) et à sa direction. Ce prix est décerné aux individus qui, au cours de leur vie, ont apporté une contribution remarquable à la finance et à la zone EMEA ainsi qu'un résultat positif pour les actionnaires tout comme les clients. En outre, l'entreprise a remporté le prix 2017 des réalisations dans le domaine de la finance pour la zone EMEA pour avoir réussi à accéder aux marchés de capitaux internationaux. L'AFC a reçu les distinctions suivantes: Meilleure émission obligataire supranationale, Meilleur sukuk supranational et Meilleur emprunteur supranational.

Andrew Alli, président-directeur général de l'Africa Finance Corporation depuis 2008 a reçu le prix« Champion de la finance » pour ses résultats remarquables et l'ensemble de ses contributions dans le domaine de la finance et sa participation active au développement durable des infrastructures africaines. En attestent des projets qui ont transformé le continent, notamment dans des pays que les investisseurs traditionnels ont généralement évité. 

M. Alli a précédemment travaillé pour des organisations - International Finance Corporation, Coopers & Lybrand (désormais PricewaterhouseCoopers) - qui reflétaient ses passions et les ont nourri : Utiliser l'innovation et l'expertise pour développer l'Afrique et libérer le vaste potentiel non réalisé du continent et établir des institutions financières africaines capables de proposer de manière effective cet investissement ciblé. Il a axé ses efforts sur ce point pendant son mandat à la tête de l'Africa Finance Corporation. 

Sous la direction d'Andrew Alli, l'AFC a, au cours des dix dernières années, évolué d'une start-up d'un milliard de dollars US en une institution puissante sur le continent et qui dispose d'un bilan de 4,2 milliards de dollars US. L'institution compte 20 pays membres, dispose d'un crédit de catégorie A3 décerné par Moody's Investor Services (le deuxième meilleur organisme de prêt d'Afrique), et a investi dans diverses capacités pour les projets africains historiques suivants : 

La joint venture de production énergétique de 1 786 MW avec Harith General Partners - Anergi Holdings, qui fournit de l'électricité à 30 millions de personnes dans 5 pays d'Afrique.

Le projet d'un montant de 205 millions de dollars US pour développer les réserves de bauxite de haute qualité d'Alufer Mining en Guinée-Conakry, l'investissement le plus important de ce genre a avoir lieu dans le pays suite à la crise Ebola de 2014 ayant conduit l'économie du pays dans une impasse. La bauxite représentant jusqu'à 30 % des exportations du pays, l'impact de cet investissement sur la population est énorme.

La société de câble Main One, au capital de 240 millions de dollars US, qui fournit des services innovants de télécommunications, des solutions de réseau et des services Internet de gros pour les particuliers et les entreprises en Afrique de l'Ouest. Main One fournit une connectivité directe à plus de10 millions d'utilisateurs, avec plusieurs millions d'autres utilisateurs qui en bénéficient indirectement. 

Oliver Andrews, directeur des investissements au sein de l'AFC, et précédemment conseiller stratégique à la Banque mondiale, à la Banque africaine de développement, à la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (ECOWAS), et président-directeur général de TCI Infrastructure, a exercé diverses fonctions à l'AFC. M. Andrews a dirigé des équipes multidisciplinaires dans les domaines du montage intégral de transactions, des investissements, du conseil technique et du développement de projet, traduisant la vision organisationnelle en direction du développement commercial et un important éventail de projets. Il a mené à bien des investissements d'une valeur totale de 4 milliards de dollars US dans divers projets d'infrastructures sur le continent africain. 

Oliver Andrews a également été honoré du titre de « Champion de la finance » lors de la remise des Project Finance Awards 2017, organisés par EMEA Finance : 

Le prix salue son travail acharné et ses innovations constantes dans la création d'infrastructures en tant que catégorie d'actifs distincte en Afrique. Lors de la cérémonie de remise des prix, EMEA Finance a mis en avant les importantes contributions d'Oliver Andrews visant à positionner l'investissement et le financement des infrastructures en Afrique au niveau international, ayant été l'architecte en chef de la majorité des transactions historiques de l'AFC, notamment :

La centrale électrique Cenpower Kpone IPP au Ghana, d'une valeur de 900 millions de dollars US, qui augmentera de 350 MW l'électricité disponible pour les 28 millions de Ghanéens - une augmentation de presque 10 % de la totalité de la capacité installée dans le pays.

Le projet de centrale éolienne de Cabéolica au Cap Vert, d'une valeur de 90 millions de dollars US, le premier parc éolien commercial d'Afrique, qui fournit au demi million de Capverdiens 20 % de leurs besoins énergétiques tout en contribuant au plus grand défi de notre époque : la lutte contre le changement climatique.
Le pont à 365 millions de dollars US Henri Konan Bédié, à Abidjan. A l'heure actuelle, 2 millions de véhicules traversent le pont chaque mois, permettant de gagner du temps et d'économiser du carburant et multipliant par deux le temps passé entre parents et enfants.

Développement et lancement d'un outil de développement de projet d'une valeur de 15 millions de dollars US avec la Banque hollandaise de développement (FMO) et l'accréditation de l'AFC au sein du Fonds vert pour le climat.
Outre la distinction de la direction de l'AFC, EMEA Finance a également décerné à l'AFC les prix suivants :
Meilleure émission obligataire supranationale, pour l'émission réussie d'euro-obligations d'une valeur de 500 millions de dollars US, sursouscrite 5 fois.

Meilleur sukuk supranational, pour l'émission réussie d'un Murabaha Sukuk d'une valeur de 150 millions de dollars US, le tout premier sukuk a être émis par une entité surpranationale africaine.

Meilleur emprunteur supranational, suite à une série réussie d'activités d'accroissement de capital dont la finalité était de combler les lacunes en matière de financement des infrastructures africaines. L'Afrique a actuellement besoin d'environ 100 milliards de dollars US par an pour développer ses infrastructures.

Andrew Alli a ainsi commenté l'annonce : « L'Afrique doit faire face à de nombreux obstacles qui empêchent son développement. Cependant, peu d'entre eux sont aussi importants que le manque d'infrastructures existant sur le continent à l'heure actuelle. Je suis honoré d'avoir été distingué pour ma tentative à surmonter ces obstacles et reconnaissant envers la famille AFC et les actionnaires qui ont rendu toutes ces réalisations possibles, de m'avoir donné l'opportunité d'être utile.

Oliver Andrews a également commenté cette annonce. « Ma passion pour les infrastructures vient de mon engagement profond pour le développement durable de l'Afrique. Quand je fais le bilan des mes expériences dans le secteur, ce dont je suis le plus fier, c'est la capacité à démontrer que les projets pour les infrastructures vitales en Afrique peuvent à la fois être bancables et avoir un impact sur le développement. Il n'y a pas de plus grand honneur que celui d'être reconnu par ses pairs et ses collègues. C'est la raison pour laquelle je suis honoré et reconnaissant de me voir décerner ce prix. »

Christopher Moore, président-directeur général et éditeur d'EMEA Finance a commenté:  « Dans toute l'Afrique, nous avons vu une augmentation constante des innovations du domaine des solutions de financement des infrastructures. Elles ont grandement contribué à améliorer les secteurs de l'électricité, des transports et de l'industrie, pour ne citer que ceux-ci. Il ne fait pas l'ombre d'un doute qu'Olivier et Andrew, notamment par l'intermédiaire de la plateforme AFC, sont devenus au fil des ans quelques-uns des acteurs les plus importants du secteur des infrastructures. C'est pourquoi EMEA Finance est ravi de remettre ces prix amplement mérités. »