Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
REPORTAGE

En photos : le partenariat commercial Afrique-USA prospère


Alwihda Info | Par Share America - 2 Mars 2018 modifié le 2 Mars 2018 - 23:26


Caitlin M. Quinn - Share America

Des paniers fabriqués au Rwanda sont en vente dans plusieurs grands magasins américains. (© AP Images)
Des paniers fabriqués au Rwanda sont en vente dans plusieurs grands magasins américains. (© AP Images)

Quand Janet Nkubana a lancé son commerce d’artisanat, Gahaya Links, au milieu des années 1990, elle avait un rêve : donner des ailes aux Rwandaises grâce au commerce équitable. Vingt ans plus tard, ce rêve est devenu réalité : Gahaya Links emploie plus de 4 000 Rwandais et vend des produits à de grandes enseignes mondiales, dont Macy’s Inc.

Janet Nkubana, ainsi que sa société et des employés, font partie des bénéficiaires de l’AGOA, la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique. Un texte voté aux États-Unis qui permet un commerce plus libre entre l’Amérique et l’Afrique. En 2016, les échanges bilatéraux USA-Afrique se chiffraient à près de 50 milliards de dollars ­– soit 10 milliards de dollars de plus * qu’en 2000, année de l’entrée en vigueur de la loi.

« Notre relation commerciale est vitale pour la sécurité et la stabilité des États-Unis et de l’Afrique », a déclaré le secrétaire au Commerce Wilbur Ross en juin. La relation entre les États-Unis et l’Afrique doit continuer sa transition entre une relation « basée sur l’assistance » et une relation « basée sur le commerce », a-t-il ajouté.

 

Voici quelques-uns des secteurs commerciaux qui bénéficient de l’amélioration des échanges entre les États-Unis et l’Afrique.


L'agriculture

(Shutterstock)
(Shutterstock)

Les exportations agricoles américaines vers les pays d’Afrique ont atteint 2,3 milliards de dollars en 2014, soit une hausse de 20 % * depuis 2009. L’Afrique subsaharienne est une destination de longue date pour le blé américain. En 2014, la région était aussi le troisième client de la volaille américaine. De leur côté, les exportations agricoles africaines vers les États-Unis ont plus que quadruplé, en grande partie grâce à l’AGOA, souligne la Brookings Institution basée à Washington.


L'aviation

(© AP Images)
(© AP Images)

Ethiopian Airlines a acheté quatre avions cargo de la série 777 du constructeur américain Boeing Company en novembre 2017 et a d’autres commandes. Ces achats de Boeing ont contribué à l’augmentation des vols directs Afrique-États-Unis, y compris le lancement en 2016 d’un vol d’Ethiopian Airlines entre Lomé (Togo) et Newark (New Jersey). Boeing a également vendu des avions à EgyptAir, South African Airways et Royal Air Maroc. Dans les 20 prochaines années, les 10 marchés aériens à la croissance la plus rapide se trouveront en Afrique, a estimé l’Association du transport aérien international l’an dernier.


L'habillement

(© AP Images)
(© AP Images)

L’industrie vestimentaire du Lesotho, autrefois minuscule, a explosé et est aujourd’hui le plus grand employeur privé du pays. Elle aurait généré 35 000 emplois depuis 2001, des postes occupés principalement par des femmes. De la même manière, les activités du secteur de l’habillement ont décollé au Ghana, en Éthiopie et au Kenya, le résultat d’échanges commerciaux plus libres entre les États-Unis et l’Afrique.


Le café

(© AP Images)
(© AP Images)

Les producteurs africains de café font le plaisir des Américains, sachant que près des deux tiers de la population américaine * savourent le très prisé breuvage noir quotidiennement. L’Éthiopie, le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda et le Rwanda se classent parmi les principaux exportateurs africains de café vers les États-Unis. Les grains de café importés du Burundi, du Malawi et du Rwanda figurent dans la ligne haut-de-gamme proposée par la chaîne Starbucks.


Le poisson et les fruits de mer

(Shutterstock)
(Shutterstock)

Les poissons pêchés au large de l’Afrique sont maintenant en vente dans les supermarchés américains grâce, notamment, à l’achat d’une société sénégalaise de traitement du poisson par Dongwon Industries, l’entreprise sud-coréenne qui vend la marque StarKist Tuna aux États-Unis. Pour les pays africains comme le Cap Vert et les Seychelles, l’exportation de thon aux États-Unis est également prometteuse.


Les accessoires de mode

(Sseko Designs)
(Sseko Designs)

Les articles de mode fabriqués en Afrique et exportés aux États-Unis viennent garnir les gammes de produits proposés par des marques américaines comme Kate Spade, qui s’est associée à une coopérative de femmes au Rwanda, et des sociétés africaines, telles que Sseko, un fabricant ougandais de sandales et de colliers. Sseko aide également des jeunes filles ougandaises à réunir des fonds pour faire des études universitaires.