Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Fin de la 36e réunion du comité des chefs d’Etat-major de la Cedeao


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Novembre 2016 modifié le 25 Novembre 2016 - 10:13


Fin de la 36e réunion du comité des chefs d’Etat-major de la Cedeao
Lomé, le 24 novembre 2016-La 36e réunion comité des chefs d’Etat-major de la Cedeao a pris fin ce jeudi à Lomé.

Cette grande réunion s’était ouverte le 21 novembre dernier en présence du Premier ministre Selom Klassou, de Marcel de Souza, président de la commission de la Cedeao et de Mohamed Ibn Chambas, représentant du secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest.

Les participants à cette 36e réunion ordinaire ont échangé sur plusieurs thématiques. Les chefs d’Etat-major ont débattu du terrorisme, du trafic de drogue et d’armes ou encore de la délinquance transfrontalière. Les échanges ont surtout porté sur l’insécurité dans la sous-région. Après trois jours de travaux, les responsables des armées de la Communauté ont affirmé la nécessité pour les pays de créer un système de sécurité et de défense collectif qui peut permettre aux forces de l’ordre de faire face à toutes les menaces contre la paix.

Au Nigéria et dans le bassin du Tchad, la lutte contre Boko Haram se poursuit. Le rapport du Commandant des différentes forces engagées dans cette mission a permis aux chefs d’Etat-major de conclure que la situation évolue dans le bon sens.

Les travaux ont aussi porté sur la Guinée-Bissau où les participants ont constaté que la situation est en cours de stabilisation. Selon le Général Daniel Dee ZIANKAHN, président du Comité des Chefs d’Etat-Majors de la CEDEAO, cette réunion a permis de parvenir à des conclusions qui seront transmises aux hautes instances politiques de la CEDEAO. La rencontre a aussi permis aux chefs d’Etat-Major d’évoquer l’importance pour la Communauté de promouvoir la stabilité. Ils ont ainsi discuté des moyens de lutte contre l’insécurité dans la sous-région.

De son côté, NBEMBA M. Kéita, général de brigade de l’armée malienne et porte-parole du Comité des Chefs d’Etat-Major de la CEDEAO, a félicité ses pairs pour le bon déroulement des travaux. Il n’a pas manqué d’exprimer « sa gratitude au peuple togolais, à son gouvernement et au Président de la République, pour l’accueil chaleureux et  les excellents moyens mis à leur disposition pour le bon déroulement des travaux ».