Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Forum Investir en Afrique : la diversification de l'économie et la création d'emplois, les grands enjeux


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 9 Septembre 2019 modifié le 9 Septembre 2019 - 21:20

Joâo Lourenço de l’Angola, Antoine Tchisekedi Tchilombo de la République Démocratique du Congo et Faustin Archange Touadera de la RCA sont arrivés à Brazzaville en début de soirée ce 9 septembre 2019. Ils sont les trois premiers chefs d’Etat arrivés sur les cinq attendus dans la capitale congolaise pour prendre part à la 5ème édition du Forum Investir en Afrique dont les travaux s’ouvrent le 10 septembre à Kintélé.


L'arrivée du président angolais à Brazzaville.
L'arrivée du président angolais à Brazzaville.
Outre le président centrafricain qui a été accueilli à Maya-Maya par le premier ministre, Clément Mouamba, les présidents angolais et de la RDC ont été accueillis par leur homologue, Denis Sassou N’Guesso respectivement à Maya-Maya et au Beach de Brazzaville. Selon les services du protocole, le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall est attendu pour ce 10 septembre 2019 et probablement le chef de l’Etat rwandais, Paul Kagamé.

La 5ème édition du FIA est la première avoir réuni autant de chefs d’Etat en terre africaine ainsi que de participants dont les organisateurs annoncent le nombre à plus de 500, alors que leurs prévisions étaient de 400 participants.

Cette présence assez importante témoigne indéniablement de l’importance que les dirigeants africains et aussi les acteurs économiques accordent à cette rencontre qui constitue une plate-forme internationale pour promouvoir la coopération multilatérale et les opportunités d'investissement sur le continent.

Le Forum, organisé conjointement par le gouvernement congolais, le ministère des chinois des finances, la Banque chinoise de développement et le Groupe de la Banque mondiale, se tient sous le thème : « Tirer parti des partenariats pour promouvoir la diversification économique et la création d’emplois dans les économies africaines ». Il permet aux participants d’examiner comment soutenir au mieux la diversification économique et la création d'emplois dans les pays africains.