Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Idriss Déby veut de la viande tchadienne sur le marché angolais


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Août 2019 modifié le 24 Août 2019 - 16:19


Idriss Déby veut de la viande tchadienne sur le marché angolais. © PR
Idriss Déby veut de la viande tchadienne sur le marché angolais. © PR
Les dirigeants du Tchad, Idriss Déby, et de l'Angola, Joao Lourenco, ont convenu jeudi, à Luanda, de renforcer la coopération et les échanges économiques entre les deux pays. 

Idriss Déby a effectué une visite de 48 heures en Angola, au terme de laquelle un mémorandum d'entente a été signé entre les deux pays.

Le président tchadien a invité les investisseurs et entrepreneurs angolais à s'ouvrir au Tchad où de nombreuses opportunités d'affaires sont présentes.

"Au lieu de chercher ailleurs des compétences extérieures, il me semble que le moment est venu pour que les africains regardent d'abord à l'intérieur de leur continent leurs compétences et renforcent la coopération et le commerce qui ne représentent pas grand chose au niveau continental, pour faire en sorte que l'Afrique puisse bouger", a déclaré Idriss Déby lors de la conférence de presse commune.

D'après lui, "aujourd'hui, plus que jamais, nous avons plus de bétail et nous avons plus de possibilités pour que la viande du Tchad puisse arriver jusqu'en Angola, par la route ou par la voie maritime, ça ne mettra pas des mois."

Déby appelle les africains à mutualiser leurs compétences

Les deux chefs d’Etat ont réitéré leur volonté d’œuvrer sans relâche pour le raffermissement des relations entre leurs pays.

Le président tchadien a lancé un appel aux Hommes d'affaires angolais qui veulent investir dans le secteur de l'élevage. "Nous avons un abattoir moderne construit dans le Sud du pays et (une politique) très volontariste pour que les Hommes d'affaires angolais viennent, avec nous ensemble, exploiter cet abattoir moderne qui peut permettre non seulement de ravitailler l'Angola mais aussi les pays qui sont tout autour de nous", a-t-il indiqué.

Un comité mixte de coopération va se tenir prochainement à N’Djamena pour approfondir les termes du mémorandum d'entente. "A cette session, seront également arrêtés tous les aspects juridiques et administratifs permettant de passer à la concrétisation des accords signés entre les deux pays", indique la Présidence du Tchad.