Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Kigali : Le Ministre togolais Koutéra Bataka participe au forum sur la sécurité alimentaire en Afrique


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Août 2019 modifié le 7 Août 2019 - 10:21


© DR
© DR
Lomé - Un forum de haut niveau sur la sécurité alimentaire en Afrique se tient depuis ce lundi 5 août 2019 à Kigali dans la capitale du Rwanda. Le Togo y participe avec une délégation conduite par le Ministre de l’agriculture, de la production animale et halieutique, Noël Koutéra Bataka.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le Président rwandais, Paul Kagamé. La rencontre est organisée par le gouvernement rwandais en collaboration avec la Commission de l’UA, la FAO, la BAD, le FIDA et la Banque Mondiale. Elle réunit pendant deux jours des Chefs d’Etat, des ministres de l’agriculture et des finances, des chefs d’institutions internationales, des experts et des acteurs du secteur agricole.

D'après les organisateurs, ce forum va permettre de créer une synergie d'actions et la mobilisation des financements afin de faire face à l’aggravation de la crise de la sécurité alimentaire sur le continent, dans un contexte de changement climatique.

Il sera question pour les parties prenantes d'élaborer un document permettant de formaliser l’engagement de tous les partenaires à mieux coordonner et à faciliter les actions communes pour relever le défi de la sécurité alimentaire en Afrique.

Le forum sera une occasion pour le Ministre togolais en charge de l’agriculture, Koutéra Bataka d’échanger avec des partenaires en vue de développer le secteur agricole au Togo. Un secteur qui pèse 40% du Produit Intérieur Brut (PIB) et emploie près de 70% de la population active.

Le Togo est aujourd’hui à l’abri de l’insécurité alimentaire grâce aux différents programmes mis en œuvre par le gouvernement et qui ont permis sur les trois dernières années de réaliser des excédents alimentaires.

Maintenant, le pays nourrit l’ambition de transformer son agriculture pour en faire le moteur de croissance de son économie à l’horizon 2022. Une ambition à laquelle l’axe stratégique 2 du Plan National de Développement, s’attelle de réaliser.