Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

« L’Afrique est le dernier bastion des activités internationales » d’après Ken Allen, PDG de DHL


Alwihda Info | Par APA - 14 Mars 2013 modifié le 14 Mars 2013 - 12:18


Le PDG monde de DHL optimiste quant au potentiel de l’Afrique
 
-       « L’Afrique est le dernier bastion des activités internationales » d’après Ken Allen, PDG de DHL
 
-       DHL Express a enregistré un résultat d’exploitation d’1,11 milliard d’euros en 2012
 
-       Il reconnaît que l’infrastructure revêt une importance majeure pour permettre à l’Afrique de devenir concurrentielle à l’échelle mondiale
 
LIVINGSTONE, Zambie, 14 mars 2013/ -- « L’Afrique est le dernier bastion des activités internationales et, au cours des prochaines années, révèlera son potentiel en tant que continent stable et productif pour le commerce international », d’après Ken Allen, Président-directeur général de DHL Express (http://www.dhl.com), prestataire mondial de services logistiques et express.
 
M. Allen s’est rendu en Afrique subsaharienne pour visiter des pays comprenant la Zambie, le Kenya, l’Éthiopie et l’Afrique du Sud, dans le cadre du développement des activités de l’opérateur sur le continent et de l’augmentation de son empreinte déjà importante dans les zones rurales isolées. Il assistera également à la célébration interne des employés de DHL à Livingstone, en Zambie, qui distingue les héros de la société de plus de 60 pays.
 
La visite de M. Allen fait suite à l’annonce du 5 mars par Deutsche Post DHL indiquant que la division DHL Express a réalisé une contribution d’1,11 milliard d’euros au résultat d’exploitation en 2012, soit une augmentation de 21 % par rapport à 2011. Il est également optimiste quant au commerce en Afrique et impatient d’utiliser son approche opérationnelle mondiale éprouvée pour renforcer davantage la position de DHL sur le continent, stimulant le commerce et reliant les marchés afin d’accroître la compétitivité mondiale du continent. 
 
« On a beaucoup parlé du potentiel du continent africain et, bien qu’il représente aujourd’hui seulement 3 % du PIB mondial, et il est toujours le continent affichant la croissance la plus rapide. Nous avons observé des indicateurs économiques positifs dans des pays de l’Afrique subsaharienne - au Nigéria, en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Kenya, au Mozambique et en Ouganda pour n’en nommer que quelques-uns – et je suis convaincu que nous continuerons d’assister au renforcement de la position de l'Afrique sur la scène économique internationale. »
 
Il poursuit : « Le principal enjeu pour l’Afrique, et notamment pour nous en tant qu’opérateurs logistiques, est d’améliorer l’infrastructure – qu’il s’agisse de l’infrastructure routière ou de la capacité aérienne. L’état actuel des routes est responsable d’environ 40 % des frais de transport dans les pays côtiers et 60 % dans les pays enclavés, et nous savons que les frais de transport peuvent représenter 50 à 75 % du prix de vente réel des marchandises dans des pays tels que le Malawi, le Rwanda et l'Ouganda. Nous transportons actuellement plus de 80 % de notre marchandise par voie aérienne, ce qui peut s’avérer 3 à 9 plus cher que par voie terrestre ou ferroviaire. Cette situation doit être remédiée de toute urgence si l’on veut que l’Afrique devienne compétitive en se concentrant particulièrement sur le développement des infrastructures de transport. »
 
Et quelle est la priorité de M. Allen pour les années à venir ? « Continuer à motiver et engager nos employés, à la fois en Afrique et à l’étranger. Nous avons vu la culture de DHL Express réformée et remodelée par l’engagement et la formation des employés, et le redressement financier de l‘entreprise en est l’illustration. Mettre le capital humain au centre de notre société nous permet d’offrir non seulement un service d’excellence, mais aussi de fidéliser les clients et d’obtenir des rendements inégalés. »
 
Distribué par l’Organisation de la Presse Africain pour Deutsche Post DHL.
« L’Afrique est le dernier bastion des activités internationales » d’après Ken Allen, PDG de DHL