Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

L’Assemblée Nationale Centrafricaine dispose t-elle un tableau de bord politique ?


Alwihda Info | Par Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG - 8 Mai 2016


L’Assemblée Nationale Centrafricaine dispose t-elle un tableau de bord politique ?
Avant d’aborder cette question importante qui est celle de l’existence matérielle d’un tableau de bord politique qui devrait en principe piloter le processus de cette Assemblée Nationale en République Centrafricaine ; il serait judicieux de mettre en lumière la notion qui caractérise la fonction d’un parlementaire. En règle générale, le parlementaire participe à l’exercice de la souveraineté nationale. Il vote la loi et contrôle l’action du Gouvernement.

Il bénéficie, d’un statut protecteur, conçu non comme un privilège mais comme un moyen destiné à lui assurer l’indépendance et la liberté d’expression nécessaires durant son mandat. Cette protection spécifique est consacrée par le principe des immunités parlementaires, qui trouvent leur fondement dans la Constitution elle-même la reconnaissance d’un statut spécifique impose des contreparties. Le mandat devant être préservé de toute influence pouvant en contrarier le libre exercice. Aussi, les parlementaires sont soumis à diverses obligations.

La mise en place du futur bureau des parlementaires en Centrafrique est à l’origine des véritables débats et des conflits d’intérêts stratégiques qui alimentent l’environnement politique de l’heure. Suite aux multiples crises récurrentes qui ont suffisamment ébranlées nos institutions régaliennes, il est indispensable que l’intérêt supérieur de la Nation prime face à cette égocentricité qui est d’ailleurs l’un des indicateurs très réducteur dans ce chaos du siècle que traverse notre pays.

Au regard, de cette démocratie représentative, le Citoyen Centrafricain se demande est ce que, les indemnités et les calculs machiavéliques d’accéder au perchoir et de jouer le rôle du parlementaire vont permettre aux Centrafricains de se doter d’une Assemblée Nationale dynamique, représentative et participative ? Comme disait un Politiste« bâtir une politique sans tableau bord est un crime contre les institutions».

Fondamentalement parlant, un tableau de bord est un instrument de mesure de la performance facilitant le pilotage "pro-actif"d'une ou plusieurs activités dans le cadre d'une démarche de progrès. Il contribue à réduire l'incertitude et facilite la prise de risque inhérente à toutes décisions.

Malheureusement, nous constatons que depuis la création du parlement Centrafricain devenir un législateur est un moyen qui facilite généralement aux parlementaires de s’enrichir et non d’assumer leur noble mission du législateur. Pour l’honneur du peuple Centrafricain qui a été la première victime de cette démocratie représentative ne serait pas t-il pas souhaitable que nos parlementaires puissent se doter désormais d’un tableau bord politique et parlementaire ?

Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.
Expert- Analystes en Gestion des Crises Politico- militaires.