Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

L'Iran annonce l'arrestation de 17 "espions" de la CIA


Alwihda Info | Par AP - 22 Juillet 2019 modifié le 22 Juillet 2019 - 11:22


CIA. © DR
CIA. © DR
TEHERAN - L’Iran a annoncé lundi avoir arrêté 17 ressortissants iraniens qui auraient été recrutés par la CIA pour espionner les sites nucléaires et militaires du pays, selon le ministère du renseignement. Certains d’entre eux ont déjà été condamnés à mort.

Les arrestations ont eu lieu au cours des derniers mois et les personnes arrêtées ont travaillé dans des "sites sensibles" dans les installations militaires et nucléaires du pays, a déclaré un responsable des renseignements iraniens lors d'une conférence de presse à Téhéran.

Il n'a pas précisé combien d'entre eux avaient été condamnés à mort, ni quand.

L’annonce intervient alors que l’accord nucléaire entre l’Iran et les puissances mondiales s’efface et que les tensions se creusent dans la région du golfe Persique. La crise découle de la décision du président Donald Trump de sortir les États-Unis de l’accord de Téhéran l’année dernière et d’intensifier les sanctions à l’encontre du pays.

Le responsable iranien n’a pas donné son nom, mais a été identifié comme directeur du département du contre-espionnage du ministère du Renseignement iranien. Une telle procédure est très inhabituelle en Iran; les fonctionnaires s'identifient généralement lors des conférences de presse. Il est également rare que des agents du renseignement comparaissent devant les médias.

Le responsable a affirmé qu'aucun des 17, qui auraient eu une «formation sophistiquée», n'avait réussi ses missions de sabotage. Leurs missions d'espionnage consistaient notamment à recueillir des informations dans les installations où ils travaillaient, à mener des activités techniques et de renseignement, ainsi qu'à transférer et à installer des dispositifs de surveillance, a-t-il déclaré.

Le responsable a également affirmé que la CIA avait promis à ces personnes des visas ou des emplois aux États-Unis.

Il a également distribué un CD avec l'enregistrement vidéo d'une présumée espionne étrangère travaillant pour la CIA. Le disque contenait également les noms de plusieurs membres du personnel de l’ambassade des États-Unis en Turquie, en Inde, au Zimbabwe et en Autriche qui, selon l’Iran, étaient en contact avec les espions iraniens recrutés.

Washington n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

De temps en temps, l’Iran annonce la détention d’espions qui, dit-il, travaillent pour des pays étrangers, y compris les États-Unis et Israël. En juin, l'Iran a déclaré avoir exécuté un ancien membre du personnel du ministère de la Défense reconnu coupable d'espionnage pour le compte de la CIA.

En avril, l'Iran a révélé qu'il avait découvert 290 espions de la CIA à l'intérieur et à l'extérieur du pays au cours des dernières années.