Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

L’Union Africaine encourage les jeunes à s’impliquer dans les processus de paix et sécurité


Alwihda Info | Par Husseini Mahamat - 28 Octobre 2019 modifié le 28 Octobre 2019 - 10:22


L’Union Africaine encourage les jeunes à s’impliquer dans les processus de paix et sécurité. © H.M.
L’Union Africaine encourage les jeunes à s’impliquer dans les processus de paix et sécurité. © H.M.
Plusieurs jeunes africains dont une fille de la République centrafricaine, se sont retrouvés dans la capitale ghanéenne, Accra, du 22 au 25 octobre 2019, pour valider le rapport continental sur le rôle et la contribution des jeunes à la Paix et la Sécurité en Afrique.

Un travail de consultance initié par l’Union Africaine à travers son département de jeunesse, dont l’objectif visé est de faciliter la participation active des jeunes aux différents processus de paix et de sécurité, inscrit dans le programme « Youth and Peace » de l’Union Africaine.

L’atelier d’Accra 2019 intervient après des consultations faites dans les régions Afrique centrale, Est et Ouest, qui ont permis aux consultants de s’imprégner des réalités dans des pays ciblés quant aux actions des organisations des jeunes en faveur de la Paix.

En République Centrafricaine, deux organisations de jeunesse sont identifiées : la Plateforme Interconfessionnelle de la Jeunesse Centrafricaine (PIJCA), dirigée par Belford Michel Gbangope Atchi et le Réseau des Femmes et Filles Elites pour le Développement (RRFED), coordonné par Pamela Audrey Derom. Les deux organisations centrafricaines sont retenues dans le programme pour leur courage et engagement indéfectible auprès de la jeunesse à travers des témoignages recueillis par la consultante région Afrique-Centrale qui était venue à Bangui. La République Centrafricaine a été représentée à Accra par Adja Hamat El Magido, coordonnatrice des filles de la PIJCA.

Les ateliers ont porté sur la mise en commun des rapports et le passage en revue des expériences sur l’implication des jeunes dans les actions de paix et de sécurité en Afrique, ainsi que l’autonomisation des jeunes. Les participants et les organisateurs se sont préoccupés des problématiques de l’égalité et du genre, le désarmement et l’accès aux ressources.

Après validation des rapports, il est mis en place un cadre stratégique qui va œuvrer autour de cinq objectifs : la participation – la prévention-la protection – le partenariat et la coordination – le désarmement et la reconstruction. Un plan d’action stratégique est aussi validé pour une période de cinq ans (2019 à 2025).

Les différents rapports validés à Accra ainsi que le plan d’action stratégique seront publiés en Janvier 2020.

Un appel est lancé aux ministères africains en charge de la Jeunesse de suivre de près les activités menées par des organisations de jeunes et d’exiger les rapports de leurs activités – créer un fonds pour soutenir les activités des jeunes et favoriser leurs implications dans les processus de paix…

A Accra, la PIJCA, est considérée comme l’organisation de référence en matière de rapports sur les activités des jeunes et des filles en faveur de la paix et la sécurité en République Centrafricaine.

Depuis 2014, la PIJCA est toujours proche des jeunes garçons et filles pour les conscientiser sur la nécessité de restaurer la paix et le vivre-ensemble. En plus des formations, la PIJCA apporte un soutien aux groupements des jeunes et des femmes ciblés pour relancer ou se lancer dans les activités génératrices de revenus. Des ex-combattants (antibalaka et ex-seleka) sont aussi pris en compte.