Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La 5ème édition du Female TechCamp a été lancée à Lomé par la ministre Cina Lawson


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Mai 2018 modifié le 16 Mai 2018 - 00:54


La 5ème édition du Female TechCamp a été lancée à Lomé par la ministre Cina Lawson
Lomé - C’est parti depuis lundi à Lomé pour la cinquième édition annuelle du Female TechCamp-Togo. La cérémonie de lancement de cet évènement consacré à la formation des jeunes filles dans le domaine des TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) a été présidée par la ministre des Postes et de l’économie numérique, Cina Lawson en présence de l’ambassadeur des USA au Togo, David Giilmour.

Ce programme est organisé par Education Citoyenne et Changement (E2C Togo), une association à but non-lucratif qui œuvre dans le domaine de l’éducation au Togo.  « Female TechCamp est parti du constat que peu de jeunes filles sont présentes dans le secteur des TIC au Togo. « Il s’agit pour nous de relever un pari, celui de la démystification de la science en général et des technologies en particulier », a indiqué la chargée du programme, Nadège Afoutou. 

Cette 5ème édition a été placée sous le thème : « 5 années d’inspiration, 5 années d’impact » et rassemble une soixantaine de jeunes lycéennes, étudiantes et entrepreneures. Il se veut être un cadre de formation sur l’utilisation des TIC dans le but de réduire l’écart entre hommes et femmes dans le secteur et contribuer à l’autonomisation financière de la gente féminine.

Au menu, pendant ces quatre jours d’immersion dans l’univers tech, les participantes seront entretenues et formées sur des questions liées au commerce électronique, aux nouveaux moyens de paiement et de sécurisation des transactions électroniques. Ceci, à travers des panels, des ateliers, une exposition et des compétitions.

Sur le volet formation, un atelier sur le blogging via les outils de gestion de contenu en vogue, notamment le CMS WordPress, s’est tenu ce lundi. Mardi, deuxième journée de ce camp, les nanatech se feront former à l’identité visuelle d’une marque avec Adobe Illustrator. Un autre atelier sur la conception de site web avec du code HTLM sera distillé au gratin féminin.

Mis sur pied en 2014, le programme a déjà touché 250 jeunes. Elles sont devenues, selon la ministre Cina Lawson des community managers, social media managers, des photographes, des spécialistes du reportage et de la vidéo, il y en a qui sont dans la conception et l’infographie.

A cet effet, elle invite les jeunes filles qu’elle appelle les « nanas Tech » à s’insérer dans la transition numérique qui s’opère au Togo et qui ouvre des perspectives inédites et des opportunités enrichissantes.

Notons enfin que la Female TechCamp Togo s’inscrit dans la dynamique des objectifs du développement durable, notamment l’ODD 4 (éducation de qualité), l’ODD 5 (qui consiste à parvenir à l’égalité des sexes et à autonomiser toutes les femmes et les filles) et l’ODD 10 (réduire les inégalités dans les pays).