Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La BOAD accompagne le Togo et 5 autres pays de l’UEMOA dans le projet de gestion durable des déchets


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 16 Mai 2018 modifié le 16 Mai 2018 - 01:14


Des déchets au Togo. Crédits photo : DR
Des déchets au Togo. Crédits photo : DR
Lomé, le 15 Mai 2018- Du 10 au 11 mai derniers, s’est tenu à Lomé un atelier régional sur le projet de gestion durable des déchets et de réduction des émissions de polluants organiques persistants non-intentionnels (UPOPs) et de mercure.

La rencontre est à mettre à l’actif de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD). Elle a rassemblé des experts venus de six pays de l’UEMOA à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

A travers la mise en œuvre de ce projet, les Etats bénéficiaires ont désormais la possibilité de mettre en place des politiques, règlements et normes efficaces, cohérentes et harmonisés, pour promouvoir une bonne gestion des déchets. Ce projet permettra également la construction ou la mise aux normes d’infrastructures telles que les Centres intégrés de valorisation des déchets, dans les six pays concernés.

L’atelier a été une occasion pour les participants de développer leur capacité et d’échanger leurs expériences sur les meilleures techniques et pratiques environnementales en matière de gestion des déchets. Il leur a aussi permis de définir des modèles économiques adaptés aux entreprises opérant dans le domaine de la collecte, du traitement et du recyclage des déchets.

Au Togo, les autorités accordent une attention particulière à la question relative à la gestion durable des déchets. C’est à ce titre que le 25 avril dernier, le chef de l’Etat Faure Gnassingbé a inauguré à Aképé dans la préfecture de l’Avé, le Centre d’Enfouissement Technique (CET) du grand Lomé. Cet ouvrage, prioritaire et ambitieux répond aux besoins des populations, tant du point de vue environnemental que de l’hygiène et de la santé publique. D’une capacité de 250 000 tonnes de déchets par an, ce site fait du Togo une vitrine dans la sous-région et permet au grand Lomé de disposer d’un ouvrage adéquat pour le stockage et le traitement des déchets selon les normes internationales.