Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La CEDEAO préoccupée par la résurgence des putschs militaires dans la région


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 29 Janvier 2022

La CEDEAO a décidé de suspendre le Burkina Faso de toutes ses instances.


La CEDEAO s'est réunie vendredi pour examiner la situation au Burkina Faso. Elle a condamné fermement le coup d'État et a exprimé sa profonde préoccupation face à la résurgence des putschs militaires dans la région, suite à ceux perpétrés au Mali le 18 août 2020, en Guinée le 5 septembre 2021 et au Burkina Faso le 24 janvier 2022.

La CEDEAO estime que le coup de force au Burkina Faso a été effectué en faisant en sorte d'obtenir sous la contrainte la démission du président Roch Marc Christian Kaboré.

La conférence des chefs d'État réaffirme son engagement total en faveur du principe de la tolérance zéro pour l'accession au pouvoir par des moyens anticonstitutionnels. Elle appelle à la libération immédiate et la protection du président Roch Marc Kaboré et de tous les autres détenus politiques.