Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

La Chambre africaine de l'énergie appelle les pays membres de l'Organisation des producteurs pétroliers africains APPO à prendre des mesures pour soutenir le secteur pétrolier


- 15 Juin 2020


African Energy Chamber
Télécharger le logo

Avant la réunion de l'Organisation des producteurs pétroliers africains (Appo) cette semaine, la Chambre africaine de l'énergie (www.EnergyChamber.org) exhorte ses pays membres à envisager la mise en œuvre de son Agenda énergétique commun et de ses Directives pour le mouvement et la sécurité des travailleurs du secteur.

Alors que l’Agenda comprend des mesures clés pour une reprise à court et à moyen terme du secteur, les Directives comprennent des actions et initiatives immédiates qui, si elles sont prises, pourraient garantir que l'année ne soit pas entièrement perdue pour les opérations pétrolières et gazières à travers le continent. En prenant des mesures rapides pour permettre le mouvement des travailleurs du pétrole et leur sécurité, les pays africains peuvent garantir que les opérations pétrolières et gazières se poursuivent en toute sécurité et que l'impact sur l'exploration et la production soit minimisé.

Comme indiqué dans l’Agenda énergétique commun de la Chambre, un ajustement des programmes de travail est une étape majeure que les pays producteurs devraient prendre immédiatement pour donner aux explorateurs et aux producteurs l'espace nécessaire pour respirer et planifier une reprise en 2021. « À moins que les pays africains n'engagent des discussions avec les opérateurs et les investisseurs et les laissent réajuster leurs programmes de travail, la seule solution qui restera aux entreprises sera de déclarer des cas de force majeure ou de suspendre toute activité sur leur bloc », a déclaré Nj Ayuk, président de la Chambre africaine de l'énergie. « Les ajustements des programmes de travail sont une demande majeure de l'industrie à l'heure actuelle et certaines de leurs responsabilités doivent être levées afin que les forages d'exploration et de développement puissent être seulement reportés et non purement suspendus ou annulés », at-il ajouté.

L’Agenda énergétique commun et les Directives de la Chambre africaine de l’énergie pour le mouvement et la sécurité des travailleurs du pétrole restent accessibles sur le site www.EnergyChamber.org et fournissent des orientations aux décideurs politiques et aux opérateurs durant la crise actuelle.

Alors que les pays membres de l'Appo se réunissent cette semaine, la Chambre les invite à prendre les mesures et initiatives nécessaires pour sauvegarder les intérêts de l'industrie, de ses investissements et de ses emplois. Cela serait particulièrement bénéfique pour les principaux pays producteurs tels que le Nigeria, l'Angola, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale, le Cameroun ou le Ghana par exemple.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.


Source : https://www.africa-newsroom.com/press/african-ener...