Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La RCA dénonce des "désinformations" pour "créer des frictions" avec le Tchad


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Janvier 2021

Le gouvernement centrafricain a assuré mardi, dans un communiqué, qu'il entretient des relations séculaires de fraternité et de coopération, empreintes de respect mutuel, tant au niveau bilatéral que multilatéral avec le Tchad.


Une poignée de main entre le chef de l'Etat centrafricain Touadéra et son homologue tchadien Idriss Déby, le 29 juin 2017 au Palais présidentiel, à N'Djamena. © PR
Une poignée de main entre le chef de l'Etat centrafricain Touadéra et son homologue tchadien Idriss Déby, le 29 juin 2017 au Palais présidentiel, à N'Djamena. © PR
"Depuis son élection à la magistrature suprême de l'État, Pr. Faustin Archange Touadera n'a cessé d'oeuvrer de concert avec son homologue et frère, le Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno, pour la consolidation des liens fraternels de coopération et de bon voisinage entre leurs deux peuples", selon Ange Maxime Kazagui, ministre de la Communication et des médias, porte-parole du gouvernement.
"Malheureusement, les désinformations relayées sur les réseaux sociaux, consécutivement aux attaques coordonnées de la rébellion dénommée "Coalition des patriotes pour le changement" (CPC) de l'ancien président François Bozizé, visant à interrompre le processus électoral et à renverser les institutions de la République en vue d'instaurer un régime de transition, ont laissé croire que le gouvernement centrafricain pointait un doigt accusateur contre la République soeur du Tchad."

Le ministre ajoute qu'il est "évident que les manipulations relayées sur les réseaux sociaux visent à entamer les bonnes relations séculaires de fraternité et de coopération entre la RCA et le Tchad et créer des frictions diplomatiques inutiles entre les deux pays."

Le gouvernement centrafricain précise que "la présence des mercenaires étrangers ou d'origine tchadienne dans les différentes rébellions créées par des centrafricains malintentionnés pour tuer leurs propres concitoyens et détruire leur pays, ne saurait être comprise comme une implication du Tchad dans les différentes crises centrafricaines". Il appelle à la cessation des attaques contre la République du Tchad et lance un appel à l'apaisement dans ce contexte électoral.

Le Tchad et la Centrafrique sont liés par un accord de bon voisinage, révisé en 2012, à N'Djamena. L'accord prévoit la lutte contre la criminalité transfrontalière, la prolifération et la circulation des armes au niveau de la frontière commune.