Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

La fin d'un cycle !


Alwihda Info | Par Le MoDeL - 1 Août 2018 modifié le 1 Août 2018 - 21:02

Dans une missive publiée sur leur page Facebook, le parti MoDeL, un des partis le plus structuré de la République de Djibouti, demande ouvertment au régime de Guelleh de quitter définitivement le pouvoir. Ce grand parti de l'opposition Djiboutienne lui reproche notamment de "n'avoir pas su anticiper" le chamboulement dans la sous-région et de "ne pas su s'adapter". Donc de "n'être ni visionaire ni souple".


"Quittez le pouvoir avant qu'il ne vous quitte" telle est l'injonction du MoDeL aux dirgeants de ce pays.

Toute dynastie naît, atteint son apogée puis disparaît subitement sans qu'on ne s'y attende. Mais avant de disparaître concrètement, des grands bouleversements, qui nous étonnent très souvent par leur grandeur et leur violence, ayant des causes apparentes et des causes plus profondes, se mettent en place tel un puzzle. Ces causes apparentes sont souvent politiques et ne sont que la conséquence de causes plus profondes. L'ébranlement de l'armature de la corne de l'Afrique, que nous voyons actuellement, avec le remodèlement de la géopolitique de la sous-région impulsé par le premier ministre éthiopien, qui émeut tant les Djiboutiens, n'est que la partie visible des invisibles changements de la pensée des hommes tant dans les idées que dans la conception.

L'époque que nous traversons est en soi un de ces moments critiques de l'histoire où justement la pensée de l'homme est en voie de transformation. Les incertitudes de l'heure présente exige donc de nous tous et en particulier de ceux qui dirigent ce pays une nouvelle démarche en phase avec cette nouvelle donne : il faut réellement être de son temps.

Les politiques de l'inimitié c'en est fini ! Le statu-quo c'en est terminé ! Le développement auprès de la population d'une vision complotiste qui vous permet de s'exonérer de vos erreurs politiques à bon compte, c'en est fini ! Toutes les opérations que vous avez entreprises depuis ne sont que malsonnantes auprès des Djiboutiens.

La reconfiguration de la sous-région a montré une fois de plus toutes les défaillances de ce régime qui a mis la nation dans une extrême vulnérabilité. Il n'a pas pu anticiper parce qu'il n'est pas visionnaire. Il n'a pas pu s'adapter parce qu'il n'est pas souple. Toujours en retard, débordé par les événements et dépassé par les subtilités politiques, voici que maintenant ce régime obsolète verse dans l'analyse lacrymale après avoir fait de notre belle République un fouillis sans fin.

Dans une telle situation, l'histoire a montré que ce régime vit le drame des dynasties en fin de cycle. Il peut toujours entreprendre ce qu'il veut, plus personne ne le croit. Il peut toujours dire ce qu'il veut, plus personne ne l'écoute. Il est temps chers messieurs "de quitter la politique avant qu'elle ne vous quitte" !

@Le MoDeL