Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La première étude consacrée aux sociétés africaines à vocation mondiale


Alwihda Info | Par afrochampions - 8 Décembre 2017 modifié le 8 Décembre 2017 - 09:07

Conduite par Konfidants, cabinet de conseil partenaire de l’Initiative AfroChampions, cette enquête innove en étant la première à s’intéresser aux stratégies d’expansion des multinationales africaines à l’international.


Johannesbourg, 6 décembre 2017 - L'initiative AfroChampions vient de publier, en partenariat avec le cabinet de conseil en stratégie Konfidants, le rapport African Globalizers 2017. Il s’agit de la toute première étude sur l'expansion des multinationales africaines en dehors de leur continent d’origine. Outre un classement des entreprises africaines pouvant prétendre au rang de potentiels «géants mondiaux», ce travail explore les conditions favorisant leur émergence, les marchés sur lesquels elles développent leurs activités, tout en analysant les secteurs africains les mieux représentés dans les échanges internationaux.

Conduite sur une période de 9 mois, l'étude a été menée par le cabinet de stratégie Konfidants qui se spécialise dans le conseil aux entreprises locales ou étrangères opérant sur le continent africain. Les sociétés considérées dans le cadre de cette recherche ont toutes un siège dans un pays africain, tandis que leurs filiales à l'étranger sont contrôlées par la société mère africaine. Au total, ce sont 30 sociétés répondant à ces critères, et principalement actives dans les secteurs de la finance, des biens de consommation, de l'industrie, des matériaux de base et des soins de santé, qui ont été retenues pour cette étude. La plupart de ces « Globalizers africains », ou sociétés africaines à vocation mondiale, sont originaires d'Afrique du Sud; les entreprises nord-africaines et ouest-africaines sont également représentées dans le classement. Dans leur ensemble, les « Globalizers africains » ont étendu leurs opérations principalement en Europe et dans la région Asie-Pacifique, avec une moindre présence en Amérique du Sud et en Amérique du Nord.

« Cette étude démontre très clairement le potentiel de développement à l’international des entreprises africaines. Leur expansion mondiale est un phénomène récent - mais extrêmement rapide et dynamique », a déclaré Michael Kottoh, Directeur général de Konfidants et co-auteur du rapport. « Cette évolution est une chance pour le continent. Nous espérons ainsi que notre travail inspirera les décideurs africains, car nous cherchons à caractériser les conditions de marché locales permettant aux acteurs africains de déployer leurs opérations à l'international et de devenir compétitifs dans une économie mondialisée », a-t-il ajouté.

Edem Adzogenu, coprésident du Comité exécutif de l'Initiative AfroChampions, a déclaré: « Le Rapport sur les Globalizers Africains présente un intérêt stratégique pour toutes les entreprises étrangères à la recherche de partenaires africains fiables et expérimentés, ainsi que pour les institutions européennes, asiatiques, nord ou sud-américaines qui veulent attirer des investissements africains sur leur territoire. Nous démontrons que ces investissements sont substantiels et, de surcroît, susceptibles de repositionner rapidement l'Afrique dans les échanges internationaux».

Le rapport African Globalizers 2017 a été présenté lors d'un petit déjeuner débat organisé à Johannesburg sous le patronage de la Fondation Thabo Mbeki et de la Johannesburg Business School de l'Université de Johannesburg, en présence de représentants d'entreprises africaines et étrangères, parmi lesquelles Old Mutual, Dangote, Aspen Pharmacare, MTN, Éthiopie Airlines, Wiphold et GE.