Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Le Collectif Touche pas à ma Constitution saisit l’ONU aux fins d’évoquer le génocide en République Centrafricaine».


Alwihda Info | Par Collectif" Touche pas à ma constitution" - 22 Octobre 2017 modifié le 23 Octobre 2017 - 00:09

Le Collectif « Touche à pas à constitution », Organisation de la Société Civile, défenseur des Droits de l’homme et valeurs constitutionnelles, vous saisis afin de porter à votre connaissance qu’au regard des événements sanglants ayant occasionné des crimes contre l’humanité et conformément à la gravité des actes barbares dernièrement commis par les bandes armées sur la population civile.


Le Collectif « Touche à pas à constitution », Organisation de la Société Civile, défenseur des Droits de l’homme et valeurs constitutionnelles, vous saisis afin de porter à votre connaissance qu’au regard des évènements sanglants ayant occasionné des crimes contre l’humanité et conformément à la gravité des actes barbares dernièrement commis par les bandes armées sur la population civile.

Le Collectif « Touche à pas à constitution », Organisation de la Société Civile, défenseur des Droits de l’homme et valeurs constitutionnelles, vous saisis afin de porter à votre connaissance qu’au regard des évènements sanglants ayant occasionné des crimes contre l’humanité et conformément à la gravité des actes barbares dernièrement commis par les bandes armées sur la population civile.
Le Collectif « Touche à pas à constitution », Organisation de la Société Civile, défenseur des Droits de l’homme et valeurs constitutionnelles, vous saisis afin de porter à votre connaissance qu’au regard des évènements sanglants ayant occasionné des crimes contre l’humanité et conformément à la gravité des actes barbares dernièrement commis par les bandes armées sur la population civile.
Constatons que les Forces Internationales sont opérationnelles en République Centrafricaine en vertu un mandat robuste et précis dont votre Institution est le garant. Malheureusement, la situation sécuritaire est chaotique et continue de faire de nombreuses victimes.
Vu l’insécurité galopante, les crimes de masse, le génocide, les massacres perpétrés au quotidien sur la population civile par les groupes armés et notamment l’impuissance des autorités Centrafricaines de pouvoir faire pallier à cette situation dramatique et inquiétante :
Le Collectif « Touche à pas ma Constitution », vous adresse cette requête en vue de vous interpeller sur le génocide en République Centrafricaine et qu’il appartient désormais à votre Institution de statuer sur la question.
Veuillez agréer Monsieur le Secrétaire Général de bien vouloir recevoir, l’expression de notre haute considération distinguée.

Fait à Paris, le 22 octobre 2017
Le Coordonnateur Général
Godfroy- Luther GONDJE- DJANAYANG.

Ampliations :
-Le Président en exercice de l’Union Africaine,
-Le Président en exercice de la CEEAC,
-Union Européenne,
-Palais de l’Elysée,
-Le Président des États Unies,
-Fédération Internationale des Droits de l’Homme,
-La Presse.