Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le Premier ministre a échangé avec le Vice-président de la SFI, Sergio Pimenta en visite au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 10 Juillet 2019 modifié le 10 Juillet 2019 - 12:33


© DR
© DR
Lomé - Le vice-président de la Société financière internationale (SFI) Sergio Pimenta a entamé ce lundi 8 juillet 2019, une visite de travail de trois jours au Togo. Il a été reçu en audience à la Primature par le Premier ministre, Komi Sélom Klassou.

Les échanges qui ont eu lieu en présence de l’Administrateur Afrique de la Banque mondiale, Jean Claude Tchatchouang ont porté sur la coopération entre le groupe de la Banque Mondiale Afrique, sa branche dédiée au secteur privé et le Togo.

« Le but de ma visite au Togo est de voir comment nous pouvons accroitre nos opérations et soutenir le secteur privé togolais pour le développement du pays, notamment quand il s’agit de créer des emplois, des activités économiques et d’apporter un impact positif pour le pays », a indiqué le vice-président du SFI, Sergio Pimenta, à sa sortie d’audience.

A noter qu’au cours de son séjour, Sergio Pimenta devrait rencontrer les représentants du secteur privé et les partenaires en développement du Togo. A l’agenda de son déplacement, il est également prévu plusieurs visites de terrain auprès des clients de la filiale du groupe de la Banque mondiale.

A l’issue de la visite, « M. Pimenta livrera la synthèse des échanges au cours de sa mission, partagera ses perspectives quant aux engagements de la SFI au Togo et en Afrique », informe la cellule de communication de la Banque mondiale.

Cette visite constitue un atout pour le Togo dans la mesure où, le pays est actuellement à la recherche de financements pour la mise en œuvre de son Plan national de développement (PND) lancé en mars dernier et dont 65% des 8 milliards d'euros nécessaires devraient provenir des investissements privés.

Rappelons que c’est la SFI qui a financé au Togo la construction du terminal à conteneurs du port de Lomé (LCT) et l'usine de clinker d'HeidelbergCement. Le portefeuille pays de la SFI pour le Togo se chiffre actuellement à près de 330 millions de dollars.