Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le Tchad et le Cameroun font le point sur leur coopération


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 22 Août 2019 modifié le 22 Août 2019 - 07:10


Le Tchad et le Cameroun font le point sur leur coopération. © Tchad Diplomatie
Le Tchad et le Cameroun font le point sur leur coopération. © Tchad Diplomatie
Les travaux de la 23ème session de la commission mixte Tchad-Cameroun ont démarré ce mercredi à Yaoundé. Dans son discours introductif, le ministre des Affaires étrangères, Chérif Mahamat Zene, a réaffirmé le leadership de l'engagement des deux chefs d'État camerounais et tchadien en faveur de l'intégration sous-régionale et du renforcement de la coopération entre les deux États.

Selon le chef de la diplomatie tchadienne, les deux pays font face à une multitude de défis majeurs qui appellent à une nouvelle dynamique dans la coopération bilatérale. Il faut donc un examen et une adoption constante d'instruments de coopération.

Le ministre des Affaires étrangères du Tchad a énuméré point par point les différents obstacles à la mise en application des différents accord signés avec le Cameroun.

Le ministre camerounais des relations extérieurs a rappelé l'historique de la commission mixte Tchad-Cameroun qui se tient tous les deux ans. Il a mis en avant les liens entre les deux pays dans le domaine de l'enseignement supérieur, des infrastructures et de l'énergie.

Selon le ministre des relations extérieurs camerounais, beaucoup de problèmes doivent être discutés en toute sincérité et honnêteté.

Au programme de la réunion figure des sujets importants dont ceux liés à la coopération sécuritaire, économique, commerciale, l'investissement et la libre circulation des biens et des personnes.

Les deux parties vont évaluer la situation sécuritaire tout au long de la frontière commune, ainsi que la question de la libre circulation qui constitue un problème majeur pour les opérateurs économiques et les transporteurs. Ces derniers, représentés à la réunion de Yaoundé, entendent plaider pour un assouplissement des tracasseries depuis le port de Douala et tout au long du corridor conventionnel.

Par ailleurs, le ministre tchadien de l'Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l'Innovation, David Houdeingar souhaite évoquer les difficultés de séjour que rencontrent les milliers d'étudiants tchadiens au Cameroun. Il s'agit entre autres du refus de délivrance des diplômes intermédiaires et l'exigence de carte de séjour par les universités camerounaises, préalable à toute inscription. Depuis 2017, un projet d'accord a été proposé mais n'a pas abouti.

En matière de coopération judiciaire, les deux pays échangent très peu d'informations, notamment sur la situation des prisonniers. Le Tchad constate plusieurs cas d'arrestations et de détentions prolongées, notamment des cas de disparitions.

D'autres sujets seront abordés au cours des travaux en sous-commission à savoir l'évolution de projets de construction d'intérêt commun, le projet d'inter-connexion électrique Tchad-Cameroun à partir du barrage du Lac qui date de 2007 ou encore l'accord de prolongement de la ligne ferroviaire de chemin de fer.