Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le Togo va bénéficier de nouvelles infrastructures sportives de la part de l’Allemagne


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Janvier 2018 modifié le 20 Janvier 2018 - 00:12


Illustration. Crédits photo : réservés
Illustration. Crédits photo : réservés
Lomé - De nouvelles infrastructures sportives seront construites dans la ville de Kara (nord du Togo) grâce au financement de la République Fédérale d’Allemagne.

Présentés sous-forme de don du gouvernement allemand à l’Etat togolais, ces installations sportives qui sortiront de terre dans un délai de huit mois seront composées des terrains de foot (avec pelouses synthétiques) et de Basket.

La réalisation des ouvrages est assurée par la GIZ (Coopération allemande) via le programme « ProSport » (sport et développement en Afrique). Au-delà des infrastructures qui seront réalisées, le projet comprend également la réhabilitation des structures existantes et la formation des animateurs municipaux.

L’objectif que poursuit « ProSport » est d’accompagner la mise en œuvre de la politique de décentralisation à travers la dotation des différentes villes des équipements sportives adaptées pour la pratique du sport. Selon le gouvernement, les initiatives similaires sont attendues dans d’autres villes du pays notamment, Sokodé, Tsévié et Kpalimé. Notons que le programme « ProSport » est une initiative du ministère allemand de la coopération. Il est destiné à quatre pays africains, le Togo, l’Ethiopie, le Kenyan et la Namibie.

Ces nouveaux dons de l’Allemagne au Togo traduisent bien l’excellent rapport de coopération qui existe entre les deux pays depuis la reprise de la coopération. Une reprise de coopération qui n’a été possible que grâce à la politique d’ouverture et de dialogue instaurée par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

L’Allemagne à travers son organe de coopération qu’est la GIZ accompagne le Togo dans plusieurs domaines que sont la formation technique et professionnelle et l’emploi des jeunes, le développement rural, l’agriculture, la bonne gouvernance et la décentralisation.