Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Le gouvernement et l’OIT signent un accord pour promouvoir l’emploi décent au Togo


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 21 Septembre 2019 modifié le 21 Septembre 2019 - 18:15


Le gouvernement et l’OIT signent un accord pour promouvoir l’emploi décent au Togo. © DR/RT
Le gouvernement et l’OIT signent un accord pour promouvoir l’emploi décent au Togo. © DR/RT
Lomé - Un protocole d’accord portant sur la mise en œuvre du Programme pour la Promotion du Travail Décent (PPTD) a été signé le mardi 17 septembre 2019 à Lomé, entre le ministre togolais en charge du travail, Gilbert Bawara et l’Organisation International du Travail (BIT) représenté par son Directeur-Bureau pour le Togo, Dramane Haidara, et les représentants du Patronat et de l’Intersyndicale.

Ce programme qui couvre la période 2019-2022 a été élaboré par un comité tripartite composé du gouvernement togolais, du conseil national du patronat et des centrales syndicales. Il vise à promouvoir un travail décent pour la jeunesse togolaise.

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Réforme administrative, Gilbert Bawara qui représentait le gouvernement, a indiqué que la signature de cet accord était « un signal fort » de la volonté de l’exécutif de promouvoir un travail décent pour tous au Togo.

Il a également signifié que ledit programme s’inscrit dans le cadre du mandat social du Chef de l’Etat, son excellence Faure Gnassingbé et traduit également le dynamisme du partenariat entre l’Etat togolais et l’OIT attachés tous les deux à la promotion du travail décent. 

La mise en œuvre de ce document va aider les hommes et femmes à trouver un emploi décent et productif, dans des conditions de liberté, d’égalité, de sécurité et de dignité humaine, a rassuré le ministre.

Le Directeur-bureau pays de l’OIT, Dramane Haidara a déclaré pour sa part que le PPTD prend en compte les préoccupations au niveau national et tient compte également de l’avantage comparatif de l’Organisation Internationale du Travail.

« Et cet avantage comparatif, c’est l’agenda du travail décent qui comporte les aspects liés aux normes internationales du travail, les questions liées à l’emploi singulièrement l’emploi des jeunes, les questions liées au renforcement des dispositifs de caisse de sécurité mais aussi l’extension de la couverture aux couches les plus vulnérables et le renforcement du dialogue social », a confié Dramane Haidara.

 

De leur côté, les centrales syndicales se disent honorées d'avoir signé le protocole d'accord du PPTD qui prend en compte les personnes vulnérables que sont les jeunes, les femmes et les personnes en situation de handicap.

 

Dans la même logique, le représentant du patronat a invité les sociétés membres de cette organisation à s'engager pour le respect des dispositions du programme afin de contribuer à l'atteinte des objectifs

 

Notons que le programme s’articule autour de trois axes principaux à savoir : la promotion de l’emploi décent pour tous, notamment les jeunes, les femmes, les personnes en situation de handicap et les migrants ; le renforcement de l’extension de la protection sociale ; la promotion des normes du travail par le dialogue social.