Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Le tiers monde et la CPI, deux poids deux mesures !


Alwihda Info | Par - 16 Mars 2013


La Cour Pénal International. Crédits photos : Sources
La Cour Pénal International. Crédits photos : Sources
Il n’est un secret pour personne que la Cour Pénale Internationale connue sous l’acronyme de CPI s’est tristement illustrée dans la condamnation des dirigeants des pays du tiers monde et de l’Afrique en particulier. Exception faite à quelques dirigeants des Balkans, ce tribunal basé à la Haye aux Pays-Bas lorgne toujours vers les dirigeants et ressortissants des pays pauvres pour les jugés ou lancer des mandats d’arrêt. La CPI est un tout sauf une juridiction correcte et impartiale. Les Soviétiques dans leur saga meurtrière en Afghanistan ont passé le relais aux pays de l’Otan qui tuent et massacrent des populations entières en parlant toujours d’erreurs ou bavures. Les Américains et leur allié commettent des atrocités inimaginables en Irak et perpétuent l’impunité par des actes de barbaries dans les prisons irakiennes avec leur fameux simulacre de noyade, d’exécution et bien d’autres traitements dégradants. L’occident est barbare et demeurera barbare, sinon comment accepter que des Hommes urinent sur des dépouilles ou tirent sur des civiles désarmés comme s’ils jouaient à des simples jeux vidéos. Il n’ya plus barbare que l’occident, terre de naissance de l’esclavagisme, du nazisme, du fascisme, du capitalisme, de la fierté gaie, du racisme et toutes les tares que connait notre pauvre planète terre.

La liste des dirigeants et citoyens des pays africains ne cesse de s’allonger, de Charles Taylor, Jean Pierre Bemba, Laurent Gbagbo et autres, nous remarquons avec regret que les criminels les plus notoires comme les Georges Walker Bush et leurs affidés coulent des jours paisibles sans aucune inquiétude. La récente élection au Kenya de Huru Kenyatta prouve à suffisance que on colle à tord des étiquettes de criminels à des personnes qui parfois refusent de faire des courbettes aux chancelleries occidentales, le peuple Kenyan a largement désavoué la CPI en votant massivement pour celui que la CPI veut mettre dans son escarcelle chargée de faire marcher la Cour par des présumés criminels et génocidaires en provenance de notre continent. Pendant que les armées occidentales dont les forces américaines emploient massivement les drones pour tuer des femmes, des enfants et des vieillards sans aucune inquiétude des représailles de la CPI. Pour le monde occidental, les nuages ne laisseront jamais la place au soleil, les USA et leurs alliés Européens et Israéliens auront tout loisir d’user de force excessive sans crainte des sanctions, résolutions et autres gesticulations de l’ONU.

Israël utilise depuis des années des technologies sophistiquées fournies par les souteneurs de la CPI pour massacrer avec une force excessive des populations Palestiniennes aux abois. Ce pays alliés des occidentaux brutalise, affame, assoiffe et confine une nation entière derrière des murs-mouroir sans que la CPI lève le petit doigt en dépit des nombreuses résolutions des Nations-Unies. De là à dire qu’il ya deux poids deux mesures dans la vision de la Cour Pénale Internationale, le lien est trop mince. Cette juridiction, malgré la présence des magistrats des pays du tiers monde est avant tout un instrument des néocolonialistes qui veulent toujours garder un œil sur notre manière de gérer nos affaires. Des personnes ayant commis des abominables crimes contre Hissein Habré n’ont jamais fait l’objet des préoccupations de la CPI. L’ancien dictateur tchadien coulant des jours paisibles et jouissant de nos milliards volés au grand bénéfice des Sénégalais qui l’adulent et l’élèvent au rang d’un homme saint, fervent croyant et victime des harcèlements du régime de N’Djamena alors que plus de quarante(40) milles familles attendent de faire le processus de deuil de leurs proches disparus dans les geôles de la DDS, chère à Hissein Habré le satanique. De milliers de personnes victimes de tortures attendent que justice leur soit rendue en dépit des séquelles à vie qu’elles gardent des suites des tortures et mauvais traitements subis.

Si Hissein Habré avait massacré une centaine d’occidentaux, il n’aura pas l’occasion de couler des jours paisibles au Sénégal, mais serait enfermé dans les geôles de la CPI aux Pays-Bas. La donne change s’il est responsable de plus de quarante(40) milles morts et disparus de personnes autres que d’origine caucasienne sous son sanguinaire règne. Pour tout dire, la CPI est un instrument des occidentaux pour asseoir leur mainmise sur nos ressources naturelles. Gbagbo était trop entêté et intransigeant envers les occidentaux, il a payé de son régime et de sa personne en faisant face à la CPI tout comme Charles Taylor. Alassane Ouattara, un béni oui oui et un palefrenier du FMI n’a pas gagner les élections en Cote d’Ivoire, il a été propulsé par ses maitres pour assurer leur présence dans ce pays riche en matières premières comme le Cacao qui fait saliver des millions d’occidentaux et leur multinationale peu regardante des conditions dans lesquelles travaillent les cueilleurs des cacao dont des milliers d’enfants exposés aux pesticides et à la maltraitance.
Moussa Guetane Moussa