Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
POINT DE VUE

Les Droits Humains, une vertu cardinale au Maroc


- 1 Février 2014 modifié le 1 Février 2014 - 10:21


Par Farid Mnebhi.

Les Droits Humains, une vertu cardinale au Maroc
Le Royaume du Maroc vient une nouvelle fois de faire la démonstration de son total respect des Droits Humains qu’il a érigés en norme de bonne gouvernance conformément aux conventions internationales et aux principes de l’Islam.
 
En effet, suite au calvaire ignoble enduré par les réfugiés syriens expulsés d’Algérie et tout le tapage médiatique stérile des responsables algériens pour tenter d’en faire endosser la responsabilité au Royaume du Maroc, les autorités marocaines viennent de donner à son voisin de l’Est une leçon magistrale sur les règles d’hospitalité, d’accueil de personnes étrangères en détresse et de respect des Droits élémentaires de tout individu.
 
Ainsi, face à cette détresse humaine, les responsables marocains ont offert, le 30 janvier 2014, à tous les réfugiés syriens de la première vague d’expulsés le droit d’asile.
 
Une décision des autorités marocaines qui apporte chaleur, réconfort, liberté et sécurité à ces réfugiés syriens qui ont subi la pire des ignominies sur le territoire algérien.
 
Une décision qui concerne 29 expulsés syriens (17 enfants, 07 femmes et 05 hommes) et qui ont droit désormais de circuler librement en toute dignité sur l’ensemble du territoire, de s’inscrire à l’école, d’avoir accès aux soins et au logement et de se mettre à la recherche d’un emploi. 
 
En conclusion, les responsables algériens devraient arrêter leur manège contre le Maroc qui ne trompe plus personne et leur comportement inhumains contre des personnes vulnérables qui a soulevé l’ire international.
 
L’Etat marocain a, conformément au droit international sur les réfugiés et aux principes de l’Islam mais aussi par esprit de solidarité et d’humanisme, décidé d’accéder aux doléances des réfugiés syriens expulsés afin d’être sauvés des maltraitances algériennes en leur accordant le statut de réfugié.
 
Farid Mnebhi.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 23:59 Voilà pourquoi les États-Unis soutiennent Israël