Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Les centrafricains persistent et signent la déchéance de leur pays


Alwihda Info | Par Michel CHANTRY - 3 Mai 2014 modifié le 3 Mai 2014 - 21:45


Par Michel CHANTRY

Une manifestation à Bangui. AFP
Une manifestation à Bangui. AFP
Voilà Mme Samba-Panza qui a prêté serment avec un couteau de jet, une arme de guerre donc. Un boom-rang. En partant de Mme Samba-Panza qui corrompt à tour de bras les syndicalistes, enseignants et ménagères. Et des syndicalistes qui sont venus la voir pour défendre les intérêts des travailleurs pour finalement repartir tous chargés et joyeux avec des enveloppes garnies de Franc CFA. Et la même Mme Samba-Panza qui est épinglée des médailles fabriquées dans des ateliers clandestins sur la poitrine des non travailleurs. Puisque Michel Am-Nondokro DJOTODIA a prêté serment avec une médaille forgée par un forgeron de KM5, pourquoi Mme Sambâ-Sambâ ferait autrement, c'est à dire s'emmerder à commander des médailles aux normes établies. Je souhaite vivement que ces ateliers clandestins déposent leur License pour que leur production soit valorisée. Voilà comment on crée une industrie.
 
Et de Mme Samba-Panza, cette handicapée intellectuelle et morale qui aurait avec son ministre aux affaires sociales détournées sans la moindre pitié les subventions de l'OMS destinées aux handicapées physiques. Oui ! C'est l'HANDICAP NATIONAL. 
 
Et encore la même Mme Samba-Panza qui à Bouar avec le Trésor Public dans ses fesses pour défrayer personnellement le budget alloué à l'Inspection Académique de la Nana-Mambéré, qu'en pensez qu'il y a d'autres Inspections Académiques dans le pays. Toujours le même système de corruption. Les membres du CNT, ces députés nommés en savent quelque chose, puisqu'elle était rentré par là, en leur clouant le bec. De mes informations au près des enseignants avisés, l'Inspecteur Académique de la Nana-Mambéré est dans un sale drap, une mauvaise posture de truands piégés car cette haillon de pourpoint a mis des billets de "gbangbô=500 FCFA soit 0,71centimes € ). Le montant révélé de source digne de foi indique une somme de 7500FCFA. Et tous les enseignants affamés, toutes les concubines de Monsieur l'Inspecteur défilent chez lui. Disons que Mme Samba-Panza a semé la paix ou la pagaille. Souvenez-vous mes chers compatriotes, François BOZIZE, Président de la République jetait des billets de 500FCFA dans Bangui et voyez Mme Samba-Panza distribuée 500FCFA par-ci par-là. Lorsqu'ils n'étaient pas Président, à quels Centrafricains ont-ils donnés 500FCFA? C'est l'argent public Centrafricain, privatisé à des fins personnels.
 
Et de Mme Samba-Panza qui a été longtemps couverte par nos Monseigneur, et ces mêmes Monseigneur qui finalement sont apparus au sommet de GOLGOTHA comme les plus corrompus que le Démon. Pour redorer leur soutane et leur djellaba, qu'ils nous fassent le bilan de leur collaboration -Religieux, Politique -Mafieux dans ce pays qui se veut laïc. Oui "Mamboko ti a Centrafricain a Vourou, mais Köndö a Assâ". Donc observons bien les pieds de ce Monseigneur (Dieudonné NZAPALAINGA), de ce Pasteur(Nicolas GUEREKOYAME GBANGOU)et de cet Imam (Omar KOBINE LAYAMA). 
 
Je demande à DIEU, le tout puissant de me permettre de voir comment la boucle sera bouclée. 
Devant Dieu, je continuerai de prêcher comme l'Archange Michel.