Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Libye : la crainte du scénario syrien, estime le ministre français Le Drian


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 28 Mai 2020


Illustration © DR
Illustration © DR
Le scénario de la crise syrienne plane sur la Libye ; le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a fait part de ses inquiétudes ce mercredi lors d'une audition au Sénat français.

"La crise s'aggrave. Nous sommes confrontés à une syrianisation de la Libye", a dit le ministre, dans des propos rapportés par Reuters.

L'inquiétude pour les pays voisins

Le Tchad a longtemps clamé que l'instabilité en Libye permet notamment d'irriguer l'expansion terroriste de Boko Haram dans le bassin du Lac Tchad. Dimanche dernier, le chef de l'État Idriss Déby a déclaré que "la pandémie ne doit pas non plus nous faire oublier que la menace terroriste continue de planer sur notre pays (...) Nos forces de défense et de sécurité ainsi que l’ensemble de nos compatriotes doivent conserver le même niveau de vigilance."

Le 27 avril, le président tchadien a affirmé, lors d'une réunion des chefs d'États du G5 Sahel que "malgré nos moyens limités et nos défis multiples, nous continuons à consacrer, pour certains d’entre nous, jusqu’à 32% de notre budget à l’effort sécuritaire pour préserver nos pays contre la menace terroriste, sans oublier l’énorme sacrifice humain consenti chaque jour et au détriment de nos projets de développement."

Une position reposant sur la non-ingérence étrangère

Face au dossier libyen, le Tchad ne cache pas sa préoccupation. Mardi dernier, une réunion du groupe de contact de l'Union africaine sur la Libye a eu lieu en visioconférence. Le président tchadien a été représenté par le chef de la diplomatie Chérif Mahamat Zene. 

"Le Tchad, l’un des pays les plus touchés par cette crise, a fait valoir sa position de prince reposant sur la non-ingérence étrangère et un dialogue direct entre belligérants", a indiqué la Présidence. 

"Dès que les impératifs liés au Covid-19 le permettent, il est urgent d’organiser rapidement le Forum inclusif inter-Libyens", a dit Chérif Mahamat Zene, le ministre tchadien des affaires étrangères.