Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Mali : "nous ne tenons pas au pouvoir mais à la stabilité du pays", assurent les mutins


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Août 2020


Le porte-parole du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel-major Ismaël Wagué, chef d'état-major adjoint de l'armée de l'air, a apporté mercredi nuit des précisions sur l'intention des militaires mutins qui ont poussé le président de la République Ibrahim Boubakar Keïta à la démission.

"Maliens, maliennes, nous ne tenons pas au pouvoir mais nous tenons à la stabilité du pays qui nous permettra d'organiser dans le délais raisonnables consentis des élections générales", a souligné le colonel-major Ismaël Wagué, entouré de plusieurs soldats, lors de cette première déclaration télévisée.

Ces élections devront "permettre au Mali de se doter d'institutions fortes, capables de gérer au mieux notre quotidien et restaurer la confiance entre les gouvernants et les gouvernés", a-t-il dit.

L'officier a également dénoncé un désordre, des détournements de biens publics et des pillages des ressources au cours du mandat du président déchu.

Le CNSP a fait une main tendue à l'égard de tous les acteurs et partis politiques pour mener des discussions afin de faciliter la sortie de crise.

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir d'urgence ce mercredi pour évaluer la situation au Mali. L'ensemble de la communauté internationale a condamné ce coup de force, tandis que la CEDEAO a accentué la pression en appelant les pays voisins du Mali à fermer les frontières terrestres et aériennes.