Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Nigéria : 18 morts suite à l'attaque du convoi d'un gouverneur, annonce l'armée


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 27 Septembre 2020


Nigéria : démission présumée de plus de 300 soldats de l'armée, une enquête ouverte. Illustration © DR
Nigéria : démission présumée de plus de 300 soldats de l'armée, une enquête ouverte. Illustration © DR
Le convoi du Comité chargé de la réinstallation des civils de l'État de Borno comprenant les forces armées du Nigéria, la police nigériane et la force opérationnelle conjointe civile a été pris en embuscade par des terroristes de l'État islamique en Afrique de l'Ouest dans le village de Barwati le 25 septembre 2020, a confirmé cette nuit le coordinateur des opérations médiatiques du quartier général de la défense nigériane, le Major-général Jean Enenche.

"L'embuscade a cependant été repoussée avec succès par les troupes galantes. Malheureusement, 18 vies au total, dont 4 soldats, 10 policiers et 4 civils, ont été perdues au cours du triste incident", souligne l'officier.

Les troupes à la poursuite des insurgés ont réussi à récupérer trois véhicules. Il s'agit des véhicules appartenant à la police nigériane qui avaient été emportés par les terroristes lors de l’attaque. De même, un camion d'armes à feu BHT a également été capturé.

Selon l'armée, les pertes enregistrées sont le résultat de l'explosion des multiples engins explosifs improvisés (EEI) posés sur la route par les terroristes.

L'armée nigériane a déployé des équipes de déminage pour assurer un balayage et un dégagement efficaces des itinéraires afin de prévenir tout événement futur.