Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Nouveau comité sur les affaires réglementaires : placer les lois et régulations au cœur de la compétitivité de l’Afrique


- 4 Août 2020


African Energy Chamber

La Chambre africaine de l'énergie (www.EnergyChamber.org) est ravie d'annoncer la nomination de son Comité des affaires réglementaires, qui siégera à son Conseil consultatif pour 2020 et 2021. Le Comité sera au cœur des efforts de plaidoyer et de conseil de la Chambre à travers le continent pour fournir un environnement commercial favorable aux investisseurs et aux entrepreneurs. Ses membres comprennent :

Nicolas Bonnefoy, Directeur général, Africa Oil & Gas LTD
Bill Drennen, PDG, WTD Resources LLC
Chijioke Akwukwuma, PDG, Ocean Deep Drilling ESV Nigeria Limited (ODENL)
Bruce Falkenstein P.G., Conseiller et Consultant en amont
Oneyka Ojobgo, Avocate, Centurion Law Group
Jovita Nsoh, Directeur régional de la Technology, Stratégie & Innovation, Microsoft

Les membres du Comité des affaires réglementaires agissent à titre personnel et accumulent des décennies d'expérience dans les secteurs public et privé, avec une solide expertise juridique des marchés de l'énergie africains et mondiaux.

Compte tenu de la concurrence croissante pour les investissements et des conditions de marché difficiles, l’adoption de politiques de marché et la promotion d’un environnement commercial propice à travers l'Afrique sont devenues des priorités incontournables. Agissant en tant que lien entre le secteur public et privé, la Chambre africaine de l'énergie est fermement convaincue qu'une reprise après la pandémie de Covid-19 nécessitera de mettre davantage l'accent sur les politiques axées sur le marché, les environnements favorables aux investisseurs et des réglementations qui favorisent la numérisation afin que les marchés africains puissent être compétitifs à l'échelle mondiale.

« Les marchés africains doivent rester compétitifs et doivent faire mieux pour attirer les investissements et respecter le caractère sacré des contrats", a déclaré Nj Ayuk, président de la Chambre africaine de l'énergie. « De l'adoption d'une législation progressive sur le contenu local à la mise en œuvre de meilleurs régimes fiscaux, les marchés énergétiques africains doivent saisir l'opportunité offerte par la pandémie de Covid-19 pour revoir leurs cadres existants, maintenir ce qui fonctionne et modifier ce qui ralentit le rythme des investissements sur le continent, » a-t-il ajouté.

Distribué par APO Group pour African Energy Chamber.

Source : https://www.africa-newsroom.com/press/new-regulato...