Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Paix en Afrique : le Sénat français salue l'engagement de Denis Sassou-N’Guesso


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 18 Avril 2019 modifié le 18 Avril 2019 - 20:50

Le sénateur français, Christophe André Frassa a rendu hommage à Denis Sassou-N’Guesso pour son engagement à rechercher et à préserver la paix en Afrique. A la tête d’une délégation des parlementaires français, en séjour de travail à Brazzaville, il a été reçu en audience par le chef de l’Etat congolais, le mercredi 17 avril 2019, à la résidence du plateau.


Denis Sassou N'Guesso et Christophe André Frassa.
Denis Sassou N'Guesso et Christophe André Frassa.
Le sénateur Christophe André Frassa, représentant les français établis hors de France dirige le groupe d’amitié Congo-France. Son échange avec Denis Sassou N’Guesso a porté sur plusieurs sujets d’intérêts communs. Les deux interlocuteurs ont fait le point sur la coopération franco-congolaise, tout en établissement des passerelles sur l’avenir. Ils ont également évoqué l’incendie de la cathédrale Notre Dame de Paris, selon le sénateur français qui s’est livré à la presse à sa sortie de l’audience.

Christophe André Frassa a fait aussi savoir que sa rencontre avec le chef de l’Etat congolais visait à bâtir, un nouveau modèle de partenariat entre les sénats français et congolais. Pour lui, les deux pays devaient en permanence vivifier et moderniser leur relation, vieille de plusieurs décennies. Les différents problèmes de la Région ont également suscité l’intérêt des deux personnalités, qui se sont, par ailleurs, focalisé sur le Congo, avec le rôle que joue le président de la République.

De par son expérience et son expertise, il n’abdique nullement à s’impliquer dans la recherche des solutions aux crises africaines, a relevé Christophe André Frassa qui s’est appuyé sur l’exemple de la mission qu’assume le chef de l’Etat congolais dans le règlement des conflits, à l’instar de la Libye, ce dans le cadre de l’Union Africaine.

Pour le sénateur français, Denis Sassou-N’Guesso, « fait partie des voix qu’il faut considérer, pour essayer de trouver, ensemble, des voies d’apaisement pour le continent ».