Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Présidentielle en Libye : Sassou N’Guesso invite les candidats à privilégier l’intérêt supérieur du peuple


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 5 Janvier 2022

Le président de la République du Congo , Denis Sassou N’Guesso, également président du Comité de haut niveau de l’Union africaine (UA) pour la Libye, a invité mardi, 04 janvier, à Brazzaville, les candidats à la présidentielle en Libye, à « privilégier l’intérêt supérieur » du peuple. L’invite a été faite lors de la cérémonie de présentation des vœux au couple présidentiel par les membres du corps diplomatique accrédité au Congo.


Denis Sassou N'Guesso répondant au Doyen du corps diplomatique
Denis Sassou N'Guesso répondant au Doyen du corps diplomatique
« J’invite avec insistance tous les candidats en lice pour l’élection présidentielle à privilégier l’intérêt supérieur du peuple libyen et à rechercher un consensus fort autour d’un calendrier électoral réaliste et crédible », a déclaré le président Denis Sassou N’Guesso, à l’occasion de ses vœux 2022 au corps diplomatique accrédité au Congo. Pour Denis Sassou N’Guesso, la situation en Libye « suscite de nouveau de graves inquiétudes », après le report sine die de l’élection présidentielle initialement prévue le 24 décembre 2021.

Malgré tout, le président congolais a réitéré son engagement à poursuivre la mission que lui a assigné l’Union africaine pour le retour à la paix dans ce pays en voie de chaos depuis la disparition de Mouammar Kadhafi. « Je ne vois guère d’autre voie de sortie de crise en dehors d’un processus électoral inclusif et transparent. Je ne vois guère de bonheur pour les enfants de ce pays si injustement meurtris, sans une véritable réconciliation des cœurs », a poursuivi Sassou N’Guesso.

Il a rappelé que l’UA et son Comité de haut niveau sous son autorité s'attèlent résolument à la réconciliation nationale en Libye. « Travailler à la réconciliation nationale en Libye, telle est précisément la tâche à laquelle s'attèlent résolument l’UA et son Comité de haut niveau sous notre autorité ; ce conformément à la feuille de route définie par la conférence de Berlin sur la Libye ».

Initialement fixée au 24 décembre dernier, la présidentielle en Libye a été reportée à une date non encore connue.