Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA: Le gouvernement rejette des dénonciations formulées par la MINUSCA


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Mai 2021


Dans un communiqué du gouvernement signé par le ministre de la Communication centrafricaine et porte-parole du gouvernement, Ange Maxime Kazagui, il est annoncé que le 30 avril 2021, la MINUSCA a remis au président de la République, chef de l’Etat, une liste intitulée « tableau des violations commises par les acteurs étatiques/forces bilatérales décembre 2020 à avril 2021 ».

En effet, ce document « met gravement en cause les forces nationales et bilatérales à travers des allégations d’exécution arbitraire/extrajudiciaire, tortures, violences sexuelles, traitements cruels, inhumains et dégradants, arrestations et détentions arbitraires, menace à l’intégrité physique, menace de mort », rapporte le communiqué gouvernement.

Face à cela, le gouvernement centrafricain tient à marquer son étonnement sur cette « démarche qui ne correspond nullement aux usages établis ». Le gouvernement reconnait qu’il n’a été informé à aucun moment sur des éventuelles enquêtes menées en RCA, et sur l’initiateur, les méthodes et encore moins le calendrier. « De plus, il n’a jamais été sollicité pour donner son avis sur un éventuel rapport y relatif, lui permettant ainsi de se faire une idée de la crédibilité des enquêteurs, de leur démarche, de leur objectivité et bien entendu de la vérité des faits allégués », rappelle le communiqué du gouvernement.

Pour cela, le gouvernement centrafricain considère le document de la MINUSCA « comme étant de simples dénonciations ». Mais, compte tenu de la gravité des allégations portées, le gouvernement pourrait réagir. Ainsi, conformément à la loi, le ministre de la Justice a été instruit quant à l’ouverture d’une enquête judiciaire.