Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : condamnations après l'attaque meurtrière à Ndélé qui a fait 25 morts


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 1 Mai 2020


Vue aérienne de Ndélé en République centrafricaine. © OCHA/L.Fultang
Vue aérienne de Ndélé en République centrafricaine. © OCHA/L.Fultang
L’Union africaine (UA), la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) et la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) ont condamné jeudi avec fermeté l’attaque meurtrière perpétrée le 29 avril à Ndélé, préfecture du Bamingui-Bangoran (centre-nord de la République centrafricaine), provoquant 25 morts et plusieurs dizaines de blessés parmi la population civile.
 
Elles déplorent les pertes en vies humaines et présentent leurs condoléances aux familles endeuillées, et souhaitent un prompt rétablissement aux blessés. Elles expriment également leur préoccupation face au risque de crise humanitaire alors que plusieurs centaines de personnes ont fui leurs domiciles.

Ces violences sont d'autant plus condamnables qu'elles surviennent quelques jours après l'initiative du gouvernement appuyée par les garants et les facilitateurs, pour chercher avec les autorités locales et morales de la ville de Ndélé, une voie de réconciliation entre les habitants de cette ville et de leur apporter une assistance humanitaire.
 
L’UA, la CEEAC et la MINUSCA demandent que des enquêtes sur ces violences soient immédiatement menées à Ndélé, afin d’établir toutes les responsabilités et que les auteurs des violences puissent répondre de leurs actes devant la justice. Elles rappellent que les attaques contre les civils sont constitutives de crimes de guerre au regard du code pénal centrafricain et du droit international.
 
En tant que garants de l’APPR-RCA, elle saluent les actions entreprises par la MINUSCA, en déployant immédiatement des casques bleus pour protéger les civils et pour repousser les assaillants hors de la ville. Malgré les tensions, la situation est redevenue calme à Ndélé, où la Force de la MINUSCA mène des patrouilles.